27 MARS

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Rhumatisme psoriasique

Polyarthrite rhumatoïde

Description

La polyarthrite rhumatoïde est une affection inflammatoire chronique des articulations et de certaines autres régions du corps. À mesure que la maladie progresse, l'inflammation se propage aux tendons, ligaments, cartilages ainsi qu'aux os des articulations. La polyarthrite rhumatoïde peut également toucher d'autres régions du corps, comme les poumons ou les vaisseaux sanguins.

Environ 1 % de la population est atteinte de polyarthrite rhumatoïde. Le risque de développer cette maladie est presque trois fois plus élevé chez la femme que chez l'homme. Bien que la maladie puisse se manifester à n'importe quel âge, elle touche surtout des personnes âgées entre 25 ans et 50 ans.

On a déjà pensé que les enfants peuvent souffrir de polyarthrite rhumatoïde (appelée polyarthrite rhumatoïde juvénile), mais on sait maintenant qu'il s'agit d'un groupe distinct d'affections appelées collectivement arthrite juvénile idiopathique.

La polyarthrite rhumatoïde est une affection grave, généralement évolutive, qui peut entraîner une incapacité grave et réduire non seulement la qualité de vie, mais aussi l'espérance de vie. Heureusement, les traitements et les stratégies de prise en charge mis au point depuis 40 ans ont grandement amélioré la vie, la longévité et la situation de nombreuses personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

À l'heure actuelle, il n'existe aucun moyen de guérir la polyarthrite rhumatoïde.

Causes

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune. Le système immunitaire ne reconnaît plus ses propres tissus et réagit comme s'il était en présence d'un corps étranger. Cette erreur d'identification pousse le système immunitaire à s'attaquer aux tissus et articulations, causant des lésions à long terme.

À l'heure actuelle, on ne peut prédire si une personne sera atteinte ou non de polyarthrite rhumatoïde. On soupçonne que la polyarthrite rhumatoïde est provoquée par plusieurs facteurs dont certains seraient génétiques et d'autres environnementaux (comme une infection virale ou bactérienne).





Symptômes et Complications

La polyarthrite rhumatoïde peut se manifester progressivement ou sans avertissement, d'une manière soudaine et douloureuse. Les premiers signes de la maladie ressemblent souvent aux symptômes de la grippe, notamment des douleurs à l'ensemble des muscles et articulations. Souvent la douleur et les raideurs sont plus intenses le matin au lever ou après une période d'inactivité. Ces raideurs peuvent durer moins d'une heure, mais, avec le temps, le malaise peut persister pendant plusieurs heures.

Généralement, la polyarthrite rhumatoïde affecte d'abord les mains, les poignets et les pieds, puis elle se propage aux coudes, aux épaules, aux hanches, aux genoux, et aux chevilles ainsi qu'au cou et à la mâchoire. En raison de l'inflammation chronique, les articulations se déforment au fur et à mesure que leur tissu interne est détruit. Chez près de 30 % des personnes atteintes, la maladie s'accompagne de nodules ou bosses sous-cutanées dans les régions osseuses comme les coudes et les genoux. Les glandes lacrymales et salivaires peuvent également être affectées, ce qui provoque une sécheresse des yeux et de la bouche. Comme la polyarthrite rhumatoïde est une maladie de l'organisme entier, elle peut aussi toucher le cœur, les poumons et les yeux.

Ce qui distingue la polyarthrite rhumatoïde des autres types d'arthrite est la symétrie habituelle de sa répartition; en effet, la plupart des autres formes d'arthrite ne présentent pas cette caractéristique. La symétrie signifie que si une articulation particulière d'un côté du corps est touchée, l'articulation correspondante de l'autre côté du corps le sera également en relativement peu de temps (soit quelques jours, quelques semaines ou 1 ou 2 mois). De plus, il arrive souvent que la polyarthrite rhumatoïde accélère et aggrave l'athérosclérose (durcissement des artères); le médecin pourrait donc exercer un suivi des facteurs de risque comme l'hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé et le diabète. En outre, le médecin pourrait vous recommander de ne pas fumer. Il est très important de traiter l'athérosclérose.

Chez le tiers des personnes atteintes, la maladie est moins grave et les symptômes ne se manifestent que de manière très occasionnelle. Pour 10 % des personnes atteintes, après la première crise douloureuse, une longue période de temps peut s'écouler sans qu'aucun autre signe de la maladie ne se manifeste. Pour beaucoup, en revanche, les symptômes ne font que s'aggraver avec le temps.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2015 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens