20 DÉCEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Hypertension

Crise cardiaque

(Infarctus du myocarde, IM)

Description

Le cœur est l'un des plus gros muscles du corps. La paroi du cœur, qui s'appelle le myocarde, est en fait le muscle qui assure la circulation du sang en effectuant le pompage. Lors d'une crise cardiaque, l'obstruction d'une artère prive ce tissu musculaire de sang oxygéné. Quand le manque d'oxygène devient suffisamment grave pour entraîner la mort d'un grand nombre de cellules, il s'agit d'un infarctus. Dans le contexte médical, une crise cardiaque est désignée infarctus aigu du myocarde (IM).

La crise cardiaque est directement responsable d'environ 10 % de toutes les morts survenant au Canada chaque année. Ce chiffre représente 50 % de toutes les morts attribuables à une insuffisance coronaire. Bien qu'une crise cardiaque soit une affection très grave, les chances de survie augmentent considérablement si vous parvenez à vous rendre à un hôpital sans délai.

Causes

Tous les organes ont besoin de sang oxygéné pour maintenir leurs fonctions, et le myocarde (le muscle qui forme la paroi du cœur) ne fait pas exception. Les artères coronaires lui fournissent son propre réseau d'approvisionnement en oxygène. Dans le cas d'une insuffisance coronaire, des dépôts graisseux (la plaque) se forment sur les parois internes des artères coronaires dont ils réduisent le diamètre, et par conséquent la capacité de véhiculer le flux sanguin vers le cœur. Ce processus correspond au développement de l'athérosclérose.

La plupart des crises cardiaques surviennent quand une rupture dans le revêtement de la paroi interne d'une artère libère la plaque d'athérosclérose. Le sang forme alors un caillot sur l'artère endommagée, et sa présence peut bloquer partiellement, ou complètement, le débit sanguin. Si l'obstruction devient suffisamment importante, des symptômes de crise cardiaque apparaissent et les cellules du muscle cardiaque commencent à mourir peu après, c'est alors que l'on parle de crise cardiaque.

Il arrive, mais rarement, qu'un spasme du tissu musculaire de la paroi d'une artère apparemment en bonne santé arrête le débit sanguin et provoque une crise cardiaque dont la cause ne peut en être repérée la plupart du temps.





Symptômes et Complications

La majorité des victimes d'une crise cardiaque ressentent certains symptômes durant les jours qui conduisent à la crise. Le symptôme le plus fréquent est l'angine de poitrine (une douleur thoracique). La douleur thoracique survient lorsque le muscle cardiaque ne reçoit pas suffisamment d'oxygène, il s'agit d'un trouble dénommé ischémie. Il est tout à fait possible que l'angine s'aggrave ou devienne plus fréquente au fur et à mesure que la crise cardiaque approche. D'autres symptômes sont susceptibles de se manifester, comme une extrême fatigue et un essoufflement.

Les personnes souffrant d'une angine de poitrine pourraient avoir de la difficulté à faire la distinction entre les symptômes d'une angine et la douleur d'une crise cardiaque. Les symptômes d'une crise cardiaque sont habituellement beaucoup plus intenses et persistants (plus de 20 minutes) que ceux d'une angine de poitrine. Le repos et les médicaments employés pour apaiser l'angine ne soulagent que légèrement, ou provisoirement, les symptômes d'une crise cardiaque.

Un grand nombre de personnes rapportent qu'elles ressentent comme une mise en garde lorsqu'une crise cardiaque est imminente. L'atteinte peut être précédée d'une sensation d'oppression thoracique, de pression, de douleur et de « constriction » du thorax. La douleur peut aussi gagner le dos, la mâchoire, l'épaule ou un bras (surtout le bras gauche). Les battements de cœur peuvent s'accélérer et devenir irréguliers. Bien qu'une douleur thoracique soit habituellement le symptôme préliminaire, près de 20 % des personnes qui font une crise cardiaque ne ressentent aucune douleur thoracique.

Parmi les autres symptômes susceptibles de se manifester, on retrouve :

  • l'essoufflement;
  • l'anxiété;
  • la sudation;
  • la confusion mentale;
  • la nausée et des vomissements;
  • des modifications temporaires de la vision;
  • une sensation de tête légère.

Presque toutes les personnes qui souffrent d'une crise cardiaque observent également une arythmie (des battements de cœur irréguliers). Certains de ces battements de cœur irréguliers sont sans danger tandis que d'autres peuvent causer de graves problèmes, même la mort. Un trouble du rythme cardiaque dénommé fibrillation ventriculaire, ou FV, peut mener à la mort dans l'espace de 5 minutes environ. Le ventricule gauche, qui est la principale cavité de pompage du cœur, palpite inutilement au lieu d'envoyer le sang dans le corps. Ce dysfonctionnement du cœur s'explique par le manque d'apport en oxygène.

Les crises cardiaques ne sont pas toutes de cette gravité. En fait, quelques-unes passent inaperçues ou sont mises sur le compte des brûlures d'estomac ou d'une angine de poitrine. La distinction entre une crise cardiaque et des brûlures d'estomac n'est pas aussi facile à établir que vous pourriez le penser au prime abord - les antiacides, et les renvois peuvent vraiment apaiser la douleur de la crise cardiaque, même si elle réapparaît rapidement. La nitroglycérine en aérosols ou en pilules, dont se munissent souvent les personnes atteintes d'une angine de poitrine, peut également soulager provisoirement la douleur. La nitroglycérine ne soulage toutefois pas la gêne thoracique causée par la plupart des crises cardiaques. C'est à vous de juger et de faire preuve de sens commun : si vous avez l'impression que la gêne est pire que d'habitude, ou différente, consultez votre médecin.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens