Polyarthrite rhumatoïde

Arthrite

Description

L'arthrite est un trouble chronique qui touche 1 personne sur 7 au Canada, et la moitié de la population atteinte est âgée de 30 à 50 ans. L'arthrite constitue l'un des principaux motifs de consultation médicale.

On retrouve dans le mot arthrite, l'élément grec arthron signifiant « articulation », et le suffixe -itis utilisé pour dénoter la présence d'une « inflammation ». Aujourd'hui, ce terme sert à désigner plus d'une centaine de problèmes articulaires différents se manifestant par des symptômes spécifiques comme de la douleur, de l'enflure et de la raideur. Le terme arthrite fait référence à un changement à l'intérieur d'une articulation. (La bursite et la tendinite ne sont pas en soi des formes d'arthrite puisqu'elles touchent les tissus autour des articulations.)

Les deux types d'arthrite les plus courants sont l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Il existe d'autres formes d'arthrite, notamment la goutte, la spondylarthrite ankylosante, le lupus érythémateux disséminé (le LED ou lupus) et la polyarthrite psoriasique.

Les effets de l'arthrite sont généralement bénins, mais, dans certains cas, ils peuvent être invalidants. La polyarthrite rhumatoïde atteint 1 à 2 personnes sur 100, et plus particulièrement les femmes. Cette forme d'arthrite peut toucher les articulations ainsi que certains organes. L'organisation américaine Arthritis Foundation, estime que presque toutes les personnes de plus de 60 ans souffrent probablement d'une forme d'arthrose, mais moins de la moitié d'entre elles en serait atteintes assez gravement pour en constater les symptômes. L'arthrose touche également les hommes et les femmes, mais parmi les personnes de moins de 45 ans, elle atteint plus souvent les hommes que les femmes. Enfin, elle touche beaucoup plus fréquemment les personnes qui font de l'embonpoint.

Causes

Certains types d'arthrite sont génétiques ou héréditaires, c'est-à-dire qu'ils ont tendance à survenir d'une génération à l'autre. D'autres formes de l'affection sont liées à un déséquilibre chimique ou à un système immunitaire trop actif. Toutes les formes d'arthrite altèrent les articulations jusqu'à un certain point, mais certaines formes produisent leurs manifestations les plus graves dans d'autres parties du corps.

L'arthrose, la forme d'arthrite la plus courante, touche principalement les personnes de plus de 60 ans, mais elle peut aussi atteindre les personnes plus jeunes qui ont subi des blessures articulaires graves. Elle est de nature dégénérative : le cartilage des articulations s'use progressivement et ne prévient plus le glissement de l'extrémité des os l'une contre l'autre.

L'arthrose peut se développer spontanément, sans raison apparente, ou être provoquée par une cause secondaire quand le dommage articulaire résulte d'une blessure ou d'un traumatisme. Par contre, l'embonpoint est le facteur de risque de l'arthrose de la hanche et des articulations de la jambe qui est de loin le plus important.

L'usure constitue la principale manifestation de l'arthrose, et les chercheurs ont commencé à éclaircir les mécanismes précis de cette affection. L'inflammation ne joue pas un rôle aussi important dans l'arthrose que dans les autres types d'arthrite; néanmoins, pour certaines personnes, elle constitue une caractéristique prédominante. Un athlète dont les articulations ont été lésées, ou une personne qui exerce un travail sollicitant quotidiennement les articulations, court un risque plus élevé de problèmes arthritiques plus tard dans la vie.

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est due à l'inflammation et à l'épaississement du tissu articulaire appelé synoviale. Les chercheurs pensent que les formes inflammatoires de l'arthrite, telle la polyarthrite rhumatoïde, sont peut-être déclenchées par une infection bactérienne ou virale qui serait amplifiée par un défaut dans le système immunitaire, mais ils ne détiennent aucune preuve pour le moment. Il en résulte une réponse immunitaire anormale, et l'organisme détruit ainsi ses propres tissus. Dans le cas de la PR, les articulations sont la principale cible de la destruction.

Certaines formes d'arthrites, appelées arthrites microcristallines, sont dues à des problèmes métaboliques. Ces affections comprennent la goutte et la pseudogoutte, toutes deux provoquées par des dépôts de cristaux dans les articulations. De toutes les personnes souffrant de la goutte, 80 % sont des hommes, mais les femmes peuvent y devenir tout aussi sujettes une fois la ménopause installée. La goutte est souvent d'origine génétique, mais elle est également liée à une consommation excessive d'alcool, à l'obésité et à des affections qui détruisent subitement une grande quantité de tissus. La goutte résulte de l'accumulation d'acide urique, déchet provenant de la dégradation du bol alimentaire. L'excédent d'acide urique forme des cristaux d'urate de sodium qui s'accumulent dans divers tissus, y compris les tissus articulaires, et provoque une inflammation. Cette situation peut également causer des pierres au rein (aussi appelées calculs rénaux).





Symptômes et Complications

Les symptômes de l'arthrose comprennent :

  • une raideur au réveil ou après une période d'immobilité prolongée;
  • une douleur articulaire ressentie au cours d'un mouvement ou après;
  • une gêne articulaire avant ou pendant un changement de temps;
  • le gonflement ou la perte de souplesse d'une articulation;
  • l'apparition de bosses osseuses sur les articulations du bout ou du milieu des doigts (appelées nodosités d'Heberden et nodosités de Bouchard, respectivement).

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) comprennent :

  • une douleur et un gonflement de n'importe quelle articulation, habituellement de distribution symétrique (si l'articulation d'un côté est touchée, l'articulation correspondante de l'autre côté le sera peu après également);
  • un endolorissement généralisé ou de la raideur, particulièrement au réveil ou après une période d'immobilité;
  • des articulations qui gonflent, deviennent douloureuses, chaudes au toucher au cours de la crise initiale et des poussées qui s'ensuivent;
  • des nodules qui apparaissent habituellement près des coudes (mais ailleurs également);
  • de la fatigue.

Les symptômes de la goutte comprennent :

  • une inflammation articulaire aiguë accompagnée de douleur intense, d'enflure, de chaleur et de rougeur. Les attaques de goutte sont généralement très évidentes; les symptômes font souvent penser à une infection aiguë, et il peut s'avérer difficile de faire la distinction entre les deux. La goutte peut toucher n'importe quelle articulation, mais celles du gros orteil occupent le premier rang, et de loin. En l'absence de traitement, la crise peut durer jusqu'à 1 semaine, voire davantage, puis elle se résout d'elle-même;
  • une douleur au flanc ou à l'aine et du sang dans l'urine (visible à l'œil nu ou seulement par une analyse) qui peuvent signaler la présence d'un calcul rénal.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens