Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Rhume et grippe

Éleuthéro

Renseignements généraux

L'éleuthéro, un arbuste ligneux de petite taille appartenant à la famille des Araliaceae, est originaire de l'Asie du Nord-Est. Cette plante est dite adaptogène puisqu'elle peut stimuler la résistance de l'organisme au stress, aux traumatismes, à l'anxiété et à la fatigue.

Appellations courantes

Éleuthéro, éleuthérocoque, ginseng de Sibérie

Nom scientifique

Eleutherococcus senticosus (Araliaceae)

Comment ce produit s'emploie-t-il habituellement ?

La racine séchée de l'éleuthéro est employée à des fins médicinales. Elle se prend par  voie orale (par la bouche) sous forme d'extrait séché, d'extrait fluide, d'infusion ou de teinture. En règle générale, les doses employées sont les suivantes :

  • infusion : de 1 g à 4 g de racine séchée 1 fois par jour, préparée en versant 150 mL d'eau bouillante sur la racine;
  • extrait fluide : de 1 mL à 2 mL d'un extrait préparé à partir de 1 g à 3 g de racine séchée (1:1 dans l'éthanol à 25 %), de 1 à 3 fois par jour;
  • teinture : de 10 mL à 15 mL d'une teinture préparée à partir de 2 g à 3 g de poids sec équivalent (1:5 dans l'éthanol à 25 %), 1 fois par jour;
  • racine séchée : de 2 g à 4 g par jour.

En règle générale, il ne faut pas faire usage d’éleuthéro durant plus de 1 mois sans consulter un professionnel de la santé.

Votre professionnel de la santé a peut-être recommandé ce produit contre d'autres affections. Communiquez avec un professionnel de la santé si vous avez des questions.

À quelles fins ce produit s'emploie-t-il ?

L’éleuthéro est employé en phytothérapie comme un tonique pour aider à soulager un état de faiblesse ou pour redonner de la force durant la convalescence, ou encore pour améliorer les performances, tant mentales que physiques, après des périodes d'activité mentale ou physique.

En médecine traditionnelle, l'éleuthéro est considéré comme une substance adaptogène qui contribue à accroître l'endurance, à améliorer la mémoire, à renforcer le système immunitaire et à favoriser le bien-être général. Peu d'études cliniques ont été menées dans le but de vérifier l'efficacité de l'éleuthéro pour ces divers usages.

Néanmoins, certaines études cliniques ont montré que l'éleuthéro serait peut-être efficace pour soulager les symptômes du rhume banal, si la personne en prend dans les 3 jours qui suivent l'apparition des symptômes.

Votre professionnel de la santé a peut-être recommandé ce produit contre d'autres affections. Communiquez avec un professionnel de la santé si vous avez des questions

Faudrait-il que je me rende compte d'autre chose ?

Les effets secondaires de l'éleuthéro comprennent, entre autres :

  • une pression artérielle élevée;
  • une augmentation possible de l'activité anticoagulante (vous pourriez saigner plus facilement);
  • une sensibilité des seins, dans le cas des femmes;
  • des spasmes musculaires dus à une inflammation des nerfs;
  • des maux de tête;
  • un état de nervosité;
  • de la somnolence;
  • de l'anxiété;
  • une irritabilité;
  • de la diarrhée.

Il faut s'abstenir d'employer l'éleuthéro (n'en prenez pas et n'en donnez pas à une autre personne) :

  • en présence d'un trouble cardiaque, y compris l'hypertension artérielle;
  • pendant la grossesse ou l'allaitement au sein;
  • dans le cas de jeunes enfants.

Il n'existe pas suffisamment de données ou d'études attestant que l'éleuthéro est sans danger dans de telles circonstances.

Il peut y avoir une interaction entre léleuthéro et n'importe lequel des produits suivants :

  • l'alcool;
  • les anticoagulants (par ex. la warfarine);
  • les antidiabétiques (par ex. le glyburide, l'insuline, la metformine);
  • les antiplaquettaires (par ex. le clopidogrel);
  • les antihypertenseurs (par ex. le ramipril, l'hydrochlorothiazide, l'amlodipine);
  • les médicaments qui sont transformés ou dégradés par le foie (par ex. l’amitriptyline, l’ibuprofène, le losartan, la phénytoïne, le célécoxib, l’olanzapine, la clozapine);
  • la digoxine;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ou AINS) (par ex. l'ibuprofène, le naproxène, l'AAS);
  • les médicaments ayant un effet sédatif (par ex. l'amitriptyline, les antihistaminiques);
  • les sédatifs (par ex. le diazépam, l'alprazolam).

Consultez votre professionnel de la santé si vos symptômes persistent ou s'aggravent, ou encore si vous avez n'importe quel type d'infection aiguë.

Avant de prendre tout nouveau médicament, y compris des produits de santé naturels, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien, ou à un autre professionnel de la santé. Informez votre professionnel de la santé de tout produit de santé naturel dont vous faites usage.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens