Interventions cosmétiques

Avant une augmentation mammaire

Mammographies

Des mammographies préopératoires courantes sont recommandées pour les patientes âgées de 35 ans ou plus. Après la chirurgie, on recommande habituellement une mammographie annuelle après 40 ans.

Les implants remplis de solution saline qui sont placés sous le muscle permettent de prendre une meilleure image mammographique que ce que permettaient auparavant les implants remplis de gel de silicone, mais une image mammographique supplémentaire prise à partir d'un angle différent est conseillée si l'on veut obtenir environ 85 % de la précision obtenue chez les patientes sans implants.

Décider de la nouvelle taille des seins

Étonnamment, les méthodes auparavant utilisées pour déterminer la nouvelle taille des seins ne dépendaient souvent que du sens de l'équilibre et de l'esthétique du chirurgien.

Il arrive souvent que l'on demande d'abord aux patientes d'acheter un soutien-gorge de la taille qu'elles désirent avoir. Le soutien-gorge devrait être essayé sous une blouse diaphane ou un tee shirt et rempli de papiers-mouchoirs ou autre. La patiente se rend ensuite au bureau du chirurgien et enfile le soutien-gorge. Un type d'implant temporaire qui peut être rempli d'eau est placé dans le soutien-gorge jusqu'à ce que le bonnet du soutien-gorge soit rempli au volume désiré. Ce volume est utilisé avec les mesures des dimensions de la poitrine de la patiente pour déterminer la taille. Des ajustements peuvent être effectués lorsque les deux seins sont de taille différente, mais il est difficile d'obtenir une symétrie exacte. L'aspect le plus important est que c'est la patiente qui détermine la taille des seins, avec l'aide de son médecin.

Décider de la position des implants et de l'emplacement des incisions

L'implant peut être placé par-dessus le muscle pectoral ou en dessous. Il est possible de placer l'implant par-dessus le muscle chez les femmes qui ont une poitrine de bonnet A moyen ou une plus grosse poitrine. Cette opération peut être pratiquée sous anesthésie locale avec une sédation (« anesthésie twilight - sommeil crépusculaire ») et permet à la patiente de reprendre ses activités habituelles un peu plus rapidement que si l'implant était placé en dessous du muscle. De plus, les implants se placent en position plus rapidement.

Toutefois, un placement sous le muscle (sous-musculaire) offre l'important avantage de diminuer le taux de « contracture » (durcissement). De plus, les implants remplis de solution saline présentent un risque d'apparence « ondulée » pendant les mouvements s'ils sont placés par-dessus le muscle chez les femmes dont la poitrine est très petite. Ce risque est réduit lorsque les implants sont placés sous le muscle. Cette méthode nécessite une anesthésie générale, accroît légèrement la douleur postopératoire et demande un peu plus de temps pour atteindre le résultat esthétique final.

Le choix de l'emplacement des incisions s'appuie sur la volonté de garder la cicatrice la moins apparente possible. Une incision sous les aisselles entraîne le moins de risques de cicatrices importantes, mais nécessite du matériel et une expertise spécialisés.

 Benjamin Gelfant, MD, 
en collaboration avec l'équipe clinique de MediResource
[traduction]


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens