Interventions cosmétiques

Lipectomie d'aspiration : intervention

La chirurgie est habituellement pratiquée sous anesthésie générale. Dans certains cas, une anesthésie locale est utilisée ou un anesthésique local (en état d'éveil) avec une sédation, mais ces méthodes ne conviennent pas à tous les patients.

L'opération consiste à enlever l'excès de tissu adipeux en insérant un tube métallique étroit dans une petite incision dans la peau et en appliquant une succion. Le tube est muni d'une ou de plusieurs ouvertures près du bout. Lorsque l'on bouge l'instrument vers l'avant et vers l'arrière pendant que la succion est appliquée, le tissu adipeux se détache et les globules gras passent dans le tube.

Les globules gras sont retirés de façon semblable à une procédure de « tunnellisation », créant un effet « spongieux » à l'intérieur des tissus. La formation de nombreux espaces d'interconnexion étroitement reliés à l'intérieur du tissu permet de réduire l'ampleur, la fermeté et la taille de la région. La région traitée finit par s'affaisser ou par rétrécir, ce qui s'accompagne d'un changement dans le contour de la surface.

La raison pour laquelle il faut laisser de petites zones de tissu intactes entre les tunnels est que cette mesure permet de préserver les plus gros vaisseaux sanguins et nerfs qui nourrissent la peau sus-jacente. Si le tissu adipeux était enlevé au complet, créant ainsi une grande cavité, un rétrécissement plus important serait créé, mais en diminuant par le fait même la circulation sanguine normale jusqu'à la peau. Il en résulterait une perte de peau et l'apparition d'une cicatrisation, d'une infection et d'une déformation. L'objectif visé n'est donc pas d'enlever le tissu adipeux au complet. Une couche doit être conservée afin d'éviter les effets indésirables. Il se peut toutefois que cette couche soit plus mince à certains endroits du corps qu'à d'autres.

Nouvelles modifications

  • La « méthode de la seringue » : lorsque l'opération a été présentée pour la première fois, la succion provenait d'un puissant aspirateur. Toutefois, au cours des dernières années, la simple utilisation d'une grosse seringue qui est verrouillée en position « ouverte » a permis de diminuer les traumatismes causés aux petits vaisseaux sanguins et de mieux contrôler la quantité enlevée.
  • La « technique par tumescence » : l'injection de grandes quantités d'une solution contenant un anesthésique local très dilué, de l'adrénaline et de l'eau salée permet de diminuer le saignement et les ecchymoses. Dans certains cas, il est possible de pratiquer la chirurgie sous anesthésie locale.
  • L'utilisation de tubes d'aspiration plus petits permet d'obtenir une plus grande précision et de diminuer les traumatismes, le saignement et les ecchymoses.
  • Liposuccion à l'ultrason : avec la liposuccion à l'ultrason, on utilise d'abord une énergie ultrasonore pour liquéfier la graisse, puis on applique une légère succion pour enlever la graisse. L'avantage de cette intervention est qu'elle nécessite moins d'efforts pour le chirurgien : elle est supposée provoquer moins de saignement, permettant l'enlèvement de plus grandes quantités de graisse, et elle permet d'enlever plus facilement la graisse dans les régions contenant beaucoup de tissus fibreux rigides, comme dans la poitrine et le bas du dos chez les hommes. Un groupe de travail ayant pour objet d'étudier la technique et de déterminer sa sécurité a été mis sur pied par l'American Society of Plastic and Reconstructive Surgeons dans le but de déterminer si le matériel devrait être approuvé pour un usage général par la FDA aux États-Unis. Un groupe de travail semblable a été mis sur pied au Canada. La technologie est encore en évolution, mais elle semble constituer un progrès important pour ce qui est de fournir un meilleur résultat et un résultat plus lisse dans les régions qui posaient auparavant des problèmes.

 

 Benjamin Gelfant, MD, 
en collaboration avec l'équipe clinique de MediResource
[traduction]


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens