Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Santé des aînés

L'ostéoarthrite

L'ostéoarthrite ou OA, aussi dénommée arthrose, est la forme la plus fréquente d'arthrite. Elle affecte 10 % de la population au Canada. Bien que l'OA touche tous les groupes d'âge, elle semble plus particulièrement cibler les personnes qui ont plus de 45 ans, et un nombre égal d'hommes et de femmes.

Les articulations sont logées entre 2 os. L'extrémité de chaque os est recouverte d'un matériau résistant et élastique, appelé cartilage. Le cartilage protège les extrémités des os en les empêchant de s'endommager lorsqu'elles assurent le mouvement.

Dans le cas de l'OA, le cartilage se détériore, entraînant des lésions aux articulations, de la douleur et de la raideur. L'OA est souvent perçue comme une affection qui survient à l'usure, car avec le temps, les cartilages s'affaiblissent et se détériorent, créant parfois des fendillements et des trous. Il arrive que des fragments se détachent et irritent les articulations ou les tissus environnants. La douleur articulaire et l'enflure causées par l'OA rendent souvent les mouvements difficiles et douloureux.

L'OA peut toucher n'importe quelle articulation, mais elle privilégie les articulations portantes des hanches, des genoux, des pieds et de la colonne vertébrale. Celles qui sont moins souvent atteintes sont les articulations qui ne soutiennent pas le poids du corps comme celles des doigts et celle à la base du pouce. Les autres articulations ne sont généralement pas affectées par l'OA, à moins qu'elles aient subi une lésion ou une tension inhabituelle.

Quelle est l'origine de la douleur ostéoarticulaire ?

Les cartilages ne possèdent pas de terminaisons nerveuses et ne sont, par conséquent, pas sensibles. Par ailleurs, les tissus entourant les cartilages, tels les tendons (des cordons peu élastiques qui rattachent un muscle à un os ou à d'autres tissus) et les ligaments (des bandes de tissus légèrement élastiques qui relient les extrémités des os et limitent la mobilité d'une articulation) et même les os peuvent devenir enflammés (enflés, irrités et douloureux). À mesure que la détérioration du cartilage progresse, les mouvements se font plus difficilement et les autres tissus, tels les tendons et les ligaments, sont davantage sollicités pour faire bouger les articulations. Étant donné que les tendons et les ligaments ne sont pas conçus pour faire ce travail, ils se surmènent et l'inflammation de l'articulation s'accroît. Éventuellement, l'usure du cartilage peut entraîner le frottement des os les uns contre les autres, et causer une douleur plus intense. Les excroissances osseuses (appelées éperons ou ostéophytes) qui se forment à mesure que les os épaississent se frottent elles aussi les unes contre les autres, et créent des douleurs supplémentaires. Ce phénomène s'observe particulièrement souvent dans les articulations portantes des hanches, des genoux et de la colonne vertébrale.

Quels sont les symptômes habituels de l'OA ?

S'aggravent-ils avec le temps ? Les symptômes les plus fréquents de l'OA sont la douleur, l'enflure et la raideur articulaires. Ces symptômes durent au moins 2 semaines. Outre les articulations les plus couramment affectées des hanches, des genoux, des pieds et de la colonne vertébrale, de plus petites articulations, comme celles des doigts et des pouces, peuvent aussi être touchées par l'OA.

L'OA est une affection évolutive et ses symptômes se développent lentement, le plus souvent dans la zone avoisinant l'articulation. Avec le temps, à mesure que la détérioration progresse, tout mouvement de l'articulation peut causer des douleurs intenses. Il est fréquent d'entendre des craquements lorsque la surface rugueuse des cartilages frotte les unes contre les autres, créant des bosses ou une enflure, surtout dans les petites articulations des doigts et des pieds.

Qu'est-ce qui cause l'OA ?

Bien que la cause exacte de l'OA ne soit pas connue, il est vrai que plus vous avancez en âge, plus vous risquez de faire de l'OA. L'hérédité joue possiblement un rôle étant donné qu'elle atteint souvent plusieurs membres d'une même famille. Étant donné qu'une surcharge pondérale force davantage les articulations, les risques d'OA aux articulations portantes des hanches et des genoux augmentent. Le surmenage des articulations ou une blessure à répétition, au travail ou au sport, peut causer une usure excessive ou inhabituelle et endommager les articulations. La combinaison de ces facteurs favorise la survenue de l'OA. La détérioration des articulations due à d'autres formes d'arthrite, telle la polyarthrite rhumatoïde, augmente parfois les risques d'OA.

Comment l'OA peut-elle nuire à mes activités quotidiennes ?

En plus de la douleur, de l'inflammation et des difformités visibles des articulations, il arrive que les dommages causés par l'arthrite transforment les activités quotidiennes, telles la marche, le travail à l'ordinateur ou même le lavage des dents, en un véritable défi.

Existe-t-il un traitement curatif de l'OA ?

Aucun traitement ne peut guérir l'OA et les traitements varient selon la localisation et la gravité de l'affection. Les traitements disponibles aident à la prendre en charge en atténuant la douleur et la raideur, et en facilitant la mobilité des articulations. Les traitements incluent les médicaments, la physiothérapie, l'exercice, la perte de poids et la chirurgie. Les médicaments utilisés pour traiter l'ostéoarthrite comprennent les antidouleurs (les analgésiques) tels l'acétaminophène, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les injections de corticostéroïdes dans l'articulation et la capsaïcine (la capsicine) sous forme de crème. La chirurgie constitue un dernier recours et elle est habituellement limitée aux cas présentant une usure extrême qui impose le remplacement de l'articulation (souvent une hanche ou un genou).

  
Rédigé et révisé par l'équipe clinique de MediResource [traduction]


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens