Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Santé des aînés

Le cholestérol et les maladies cardiaques

Depuis 40 ans, les preuves d'un lien entre le cholestérol et les maladies cardiaques, en particulier l'angine de poitrine et la crise cardiaque, continuent de s'accumuler. De nombreuses études montrent maintenant que plus la moyenne du taux de cholestérol est élevée dans une population donnée, plus les maladies cardiaques sont fréquentes. Une population, comme par exemple celle de la Chine continentale, dont le taux de cholestérol est très bas observe très peu de cas de maladies cardiaques.

L'expérimentation animale s'est montrée également révélatrice quand on a constaté qu'une partie du cholestérol alimentaire des lapins nourris au cholestérol s'est déposée dans leurs artères. Il s'agit d'une accumulation responsable du « durcissement des artères », et de leur rétrécissement, un phénomène dénommé artériosclérose ou encore athérosclérose. Le dépôt produit finit par réduire le flux sanguin vers le muscle cardiaque, et entraîne une douleur thoracique (l'angine de poitrine) ou une crise cardiaque, voire les deux, durant l'effort ou d'autres situations stressantes.

Un trouble du cholestérol d'origine génétique, comme l'hypercholestérolémie familiale, atteste également de la présence d'un autre lien entre le cholestérol et les maladies cardiaques. Une maladie cardiaque s'installe tôt dans la vie des personnes atteintes de cette augmentation héréditaire du taux de cholestérol dans le sang. Par exemple, si une personne hérite de 2 gènes porteurs de ce trouble, un rétrécissement important des artères peut commencer quand elle n'a que 5 ans ou 6 ans.

Les essais cliniques qui ont utilisé des schémas posologiques visant à abaisser le cholestérol au moyen d'un régime alimentaire ou d'un traitement médicamenteux ont obtenu des résultats aussi importants qu'intéressants. Ils ont réussi à diminuer considérablement la survenue de problèmes cardiaques, y compris l'angine de poitrine et une crise cardiaque.

Les bienfaits d'une baisse du taux de cholestérol sanguin au chapitre de la prévention de l'angine et d'une crise cardiaque ont été confirmés par de nombreuses études d'envergure. Lors de l'étude LRC (Lipid Research Clinic Study), chaque baisse de 1 % du taux de cholestérol sanguin était associée à une baisse de 2 % de la probabilité de crise cardiaque. La baisse du taux sanguin de LDL cholestérol des personnes atteintes d'angine, ou ayant subi une crise cardiaque, a non seulement réduit la fréquence d'épisodes subséquents (y compris celle de l'accident vasculaire cérébral), mais elle a aussi prolongé la survie générale.

 
Dr Jiri Frohlich, FRCPC 
en collaboration avec Medbroadcast
[traduction]


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens