Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Infections et virus

Qu'est-ce que l'herpès néonatal ?

—Stephen L. Sacks, MD, FRCPC

Tout comme dans le cas de l'herpès génital, les signes et les symptômes de l'herpès néonatal varient selon l'emplacement de l'infection.

Il arrive que l'herpès soit déjà présent à la naissance, mais c'est plutôt inhabituel. Comme l'infection est généralement transmise au bébé lors de la naissance, il s'écoule plusieurs jours à deux semaines avant l'apparition des symptômes.

Dans la plupart des cas d'herpès néonatal, l'infection se manifeste au niveau de la peau. Les lésions cutanées ressemblent aux vésicules isolées ou groupées observées chez l'adulte.

À l'occasion, l'herpès survient sous forme d'une éruption cutanée rouge ou violacée. Comme les bébés peuvent avoir de nombreuses éruptions cutanées très bénignes qui présentent des signes semblables à ceux de l'herpès, il est important de consulter un médecin lorsqu'une éruption cutanée se déclare chez un nouveau-né.

Herpès néonatal sur le pied

Figure 1

Herpès néonatal sur le pied.

Les lésions herpétiques peuvent apparaître sur n'importe quelle surface cutanée, notamment sur la tête des bébés qui se sont présentés par la tête à l'accouchement et sur les fesses des bébés qui se sont présentés par le siège. La figure 1 montre un nouveau-né qui s'est présenté par les pieds à la naissance. Cependant, les lésions cutanées chez le nouveau-né ne se limitent pas aux parties qui se sont présentées les premières à la naissance.

Herpès néonatal sur la main

Figure 2

Herpès néonatal sur la main.

La figure 2 montre les lésions d'herpès récurrent sur la main d'un bébé qui était atteint à sa naissance.

Un autre site courant de l'herpès néonatal est les yeux.

La plupart des bébés ont des yeux rouges et bouffis à cause du nitrate d'argent qu'on administre dans leurs yeux à la naissance pour prévenir les infections. En général, la rougeur et les sécrétions disparaissent rapidement au cours des premiers jours de la vie. L'herpès des yeux se manifeste comme une conjonctivite accompagnée de rougeur, avec ou sans écoulement purulent.

En général, seul l'ophtalmologue (spécialiste des yeux) peut détecter une infection herpétique des yeux.

Quelle peut être la gravité de l'herpès chez le nouveau-né ?

La plupart des études semblent indiquer que beaucoup de nouveau-nés atteints d'herpès ne présentent aucune lésion cutanée. Dans les formes d'herpès néonatal graves, l'infection se déclare dans le système nerveux central (cerveau). Cette infection se propage par l'intermédiaire de la circulation sanguine et atteint différentes parties du corps. L'infection du cerveau se manifeste habituellement une à quatre semaines après la naissance.

Le bébé malade peut sembler soudain moins actif et devenir léthargique. Il peut perdre son appétit pour le lait, ou pourrait faire le contraire et devenir très irritable. Ces signes sont très courants chez les bébés en santé aussi, mais un bébé irritable devrait faire l'objet d'un examen médical, question de s'assurer qu'il n'a rien d'autre que les « coliques ». Les tremblements, les secousses musculaires ou les convulsions - comme les crises épileptiques - devraient être évalués sans tarder par le médecin. Les bébés atteints d'une infection herpétique du système nerveux central pourraient présenter des lésions cutanées, mais il arrive bien souvent qu'un bébé atteint d'herpès grave n'ait aucun problème cutané.

Il en est de même pour l'herpès disséminé - les lésions cutanées ne sont pas nécessairement présentes. La forme disséminée se manifeste un peu plus tôt, souvent au cours des sept premiers jours de vie. Dans la plupart des cas, l'herpès est présent à la naissance, ce qui implique que la transmission de la mère à l'enfant a eu lieu dans l'utérus. Aucune méthode ne permet à ce jour de prévenir des infections intra-utérines.

La plupart des bébés atteints de la forme disséminée présentent des symptômes non spécifiques, dont la léthargie, la perte d'appétit et des vomissements. Très rapidement, le bébé peut devenir gravement malade. Le jaunissement de la peau (ictère) est un phénomène répandu chez les nourrissons. Lorsque ce changement s'accompagne d'un grossissement du foie et des anomalies de la fonction hépatique, révélées par des analyses sanguines, l'ictère peut résulter de l'herpès ou de nombreuses autres causes.

Parfois, le bébé atteint d'herpès contracte une pneumonie et éprouve de la difficulté à respirer ou des crises d'apnée où il ne respire pas du tout. Ce sont des cas graves qui nécessitent des examens diagnostiques intensifs à l'hôpital. Si la mère est atteinte d'herpès, le pédiatre doit en être informé pour pouvoir envisager cette possibilité dans sa démarche diagnostique.

Toutes les formes mentionnées ci-dessus s'accompagnent de symptômes non spécifiques, à l'exception peut-être des lésions cutanées, d'où le défi diagnostique. Tant de problèmes de santé - certains d'origine infectieuse et d'autres, non; certains très graves, d'autres vraiment bénins - peuvent provoquer les mêmes signes et symptômes. Même si votre bébé avait tous ces symptômes, le diagnostic d'herpès est encore peu probable.

Il y a très peu de chances qu'un bébé contracte l'herpès néonatal et l'infection peut vraiment être prévenue. Par ailleurs, si la transmission s'effectue malgré tous les efforts de prévention, l'herpès peut être traité. Dans le traitement de l'herpès, la difficulté ne réside pas dans le choix d'un médicament efficace mais plutôt dans l'obtention d'un diagnostic précoce. Si une maladie grave se présente d'abord par des signes atypiques, cela peut prendre quelques jours avant qu'un diagnostic approprié soit posé. C'est ce délai qui rend le traitement plus difficile. Si votre bébé devient malade, consultez un médecin. L'herpès ne peut être décelé que lors d'un examen. Si vous êtes atteint d'herpès, informez-en votre médecin pour qu'il puisse envisager cette possibilité. N'essayez pas d'établir vous-même le diagnostic.

En collaboration avec Medbroadcast


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens