Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Santé des aînés

Pour vieillir en beauté

- Dr Ray Baker

Étant membre de la première vague de la génération baby-boom, j'ai réalisé que mes plus récents sujets d'intérêt et soucis deviennent aussi ceux de nombreuses autres personnes. Par conséquent, ma présente préoccupation, qui est de demeurer en bonne santé durant ma retraite, trouvera écho probablement chez un nombre grandissant de personnes. Non pas que la mort m'effraie - enfin, je ne le crois pas - mais je redoute de vieillir et d'être malade, misérable ou un poids pour mon entourage.

La Prière de la sérénité offre une approche pratique à ce problème : « Mon Dieu, donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer, le courage de changer celles que je peux et la sagesse d'en connaître la différence. » Bref, quelles sont les choses que nous devons accepter et celles que nous pouvons changer si nous voulons augmenter nos chances de profiter de la vie tout en vieillissant?

Problèmes de santé fréquents
Les problèmes de santé les plus importants sont les maladies cardiovasculaires dont la crise cardiaque et l'accident vasculaire cérébral, l'ostéoporose et les fractures, la démence, la dépression et certains cancers. Le facteur individuel le plus important pour jouir d'une saine longévité est l'hérédité - en d'autres mots, on ne peut échapper à ses propres gènes! En revanche, en modifiant simplement quelques aspects de notre mode de vie, nous pouvons réduire considérablement certains risques qui nous exposent à ces troubles.

Dans son livre récent sur la longévité, Dr Bradley Willcox signalait que les résidents d'Okinawa étaient plus susceptibles de vivre centenaires et moins enclins à subir des maladies cardiovasculaires, des cancers et une détérioration mentale de leur état que les Nord-Américains. Cette recherche laisse croire qu'un régime alimentaire équilibré et faible en gras, de l'exercice physique et une réduction du stress au moyen de la méditation et d'une activité spirituelle semblent ralentir le processus de vieillissement.

Les êtres humains sont des organismes « bio-psycho-sociaux ». Nos besoins ne sont pas que physiques, biochimiques et alimentaires : ils sont également sociaux et spirituels. Si nous négligeons nos besoins sociaux, spirituels ou psychosociologiques, nous faisons du tort à la partie physique de notre être. En modifiant notre manière de penser et l'objet de nos pensées grâce à une thérapie fondée sur la parole telle la thérapie cognitive, nous pouvons apporter des modifications démontrables à la biochimie de notre cerveau, élever les taux de sérotonine et réduire la dépression. Grâce à l'exercice physique, nous réduisons le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral en modifiant les taux de cholestérol sanguin et en développant une circulation coronarienne collatérale, tout en augmentant les taux de neurotransmetteurs essentiels présents dans le cerveau. En continuant à utiliser et à solliciter notre cerveau, nous préservons les fonctions et probablement les structures correspondantes du plus important organe de notre corps. Il a été prouvé que les personnes atteintes de maladies terminales et participant à des groupes de soutien amélioraient leur qualité de vie tout en la prolongeant. Dans le cadre d'une étude randomisée prospective sur les effets de la prière auprès des patients d'une unité de soins coronariens, Dr Randolph Byrd a signalé des effets considérablement positifs sur la santé de ces personnes.

La recette pour une retraite en santé

Exercice physique
Trente minutes d'exercice physique de 3 à 4 fois par semaine sont des conditions optimales; cependant, des études récentes ont démontré que des femmes marchant aussi peu qu'une heure par semaine réduisaient de moitié le risque de maladie cardiaque. Le fait que l'exercice physique permettrait de remplacer la perte osseuse causée par l'ostéoporose demeure un sujet controversé; toutefois, il est certain que l'exercice réduit le taux de perte osseuse et le risque de fractures qui lui est associé, tout en améliorant le sentiment de bien-être.

Alimentation et poids
La Nature a conçu l'être humain pour picorer et non pour s'empiffrer. Prenez de petits repas fréquents accompagnés de beaucoup de fruits et de légumes. Les acides gras oméga-3 qu'on retrouve dans le poisson et l'huile de poisson ainsi que les flavonoïdes, présents dans nombre de fruits et de légumes, combattent l'athérosclérose cardiaque et le cancer. Étant donné que nos besoins métaboliques diminuent avec l'âge, il importe de réduire l'apport calorique, même si notre appétit nous ment en ce qui a trait à nos besoins. Mangez plus de soupes et moins de desserts. Il est plus facile de demeurer mince que de perdre du poids; par conséquent, prenez de bonnes habitudes dès aujourd'hui avec l'objectif de ne plus prendre de poids.

Relations sociales
Efforcez-vous de développer et de maintenir au moins une relation intime sur le plan émotif. Joignez-vous à un groupe ou à un club d'athlétisme. Établissez une relation avec un mentor, quelqu'un que vous admirez et à qui vous faites assez confiance pour lui faire partager vos projets et vos inquiétudes. Lisez ou écoutez des choses amusantes, racontez des histoires drôles et fixez-vous comme objectif de rire aux éclats au moins une fois par jour. Servez-vous de votre précieux bagage de sagesse et d'expérience et commencez à faire du bénévolat dans la communauté.

Prière et méditation
Apprenez à vous asseoir dans un endroit plaisant et paisible, respirez profondément et ne pensez à rien : contentez-vous d'être. Si vous n'avez pas commencé à essayer de résoudre le mystère de la place que vous occupez dans l'univers, parlez à des gens et lisez au sujet de Dieu. Quand vous aurez déterminé la géographie de vos convictions, trouvez un groupe de gens partageant vos croyances pour pouvoir apprendre et partager vos idées avec eux. Découvrez l'importance de la prière pour vous. Essayez de vivre selon vos valeurs.

Stress
Bien qu'une certaine quantité de stress soit essentielle, un stress prolongé et permanent peut s'avérer fatal. Toute est question d'équilibre. Imaginez votre vie comme un immense gâteau : accordez aux choses qui vous tiennent à cœur un morceau proportionnellement correspondant, puis modifiez vos activités en conséquence. Demeurez à l'affût des nouveaux apprentissages.

Divers
Le meilleur investissement possible pour une personne en matière de santé est de cesser de fumer. Moins de 24 heures après avoir abandonné la cigarette, il se produit une diminution importante du risque cardiovasculaire, sans parler des nombreux autres avantages pour la santé qui s'ensuivent. La prochaine fois que vous verrez votre médecin, faites vérifier votre tension artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides; parlez avec lui de dépistage du cancer de la prostate, du sein et des intestins et informez-vous sur l'utilisation de l'AAS (acide acétylsalicylique) pour la prévention des maladies cardiaques. Si vous consommez de l'alcool, il est impératif de faire preuve de modération, de ne jamais boire plus de 3 consommations en une journée et jamais plus de 12 par semaine.

On pourrait croire qu'il s'agit de beaucoup de travail, mais voici un secret : si vous intégrez graduellement tous ces éléments dans votre vie, les dividendes seront substantiels et immédiats. Vous aurez plus d'énergie, plus de plaisir et plus de temps en meilleure santé pour goûter à ces précieuses années du troisième âge.




Dr Ray Baker est médecin d'exercice privé depuis 25 ans. De 1993 à 1997, il a représenté le Canada au sein du conseil d'administration de la American Society of Addiction Medicine, organisme d'accréditation nord-américain dans ce domaine spécialisé de la médecine. Son champ d'expertise clinique spécial est l'évaluation et la planification du traitement du travailleur handicapé par une déficience invisible (stress, dépression, syndrome de la douleur chronique ou troubles associés à la consommation d'alcool et de drogues).

Dr Ray Baker, B.Sc. (Hon), M.D. FCFP, FASAM


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens