Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Soins de santé au Canada

Les médicaments anti-arthritiques pourraient représenter un risque de maladie cardiaque

De récentes mises en garde de la Food and Drug Administration des États-Unis, de Santé Canada, de médecins et de fabricants de médicaments au sujet des risques cardiaques associés aux anti-arthritiques connus sous le nom de coxibs ont semé la panique parmi les personnes utilisant ces médicaments pour soulager la douleur quotidienne causée par l'arthrite.

La mise en garde la plus récente provient du National Institutes of Health, qui a interrompu une vaste étude sur la prévention du cancer du colon quand on a découvert que les patients prenant du celecoxib (Celebrex®) couraient un risque de crise cardiaque une fois et demie plus élevé que les personnes ne prenant pas le médicament. Les patients participant à cette étude prenaient des doses quotidiennes de celecoxib de l'ordre de 400 mg à 800 mg, la quantité la plus élevée prescrite normalement pour le traitement de la douleur et de l'inflammation causée par l'arthrite.

L'étude a incité le fabricant de Celebrex à annoncer le 17 décembre dernier qu'il cesserait de faire de la publicité pour le médicament auprès des consommateurs. La publicité grand public de médicaments est légale aux États-Unis, mais réglementée au Canada. Toutefois, les personnes qui prennent présentement du Celebrex aux doses recommandées doivent continuer à prendre leurs médicaments jusqu'à ce qu'elles aient consulté leur médecin.

D'autres médicaments qui ont été récemment mentionnés dans les mises en garde comprennent le celecoxib, le rofecoxib (Vioxx®) et le valdecoxib (Bextra®). Le 30 septembre 2004, le rofecoxib a été retiré du marché partout dans le monde.

Le remise en question de l'innocuité de ces médicaments a forcé les personnes souffrant d'arthrite à prendre certaines décisions. Quels sont les choix restants en matière de médicaments pouvant aider à soulager la douleur ? Existe-t-il d'autres solutions ? La réponse est oui.

Selon le trouble traité, on peut encore faire appel aux anciennes versions de ce groupe de médicaments, appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Nombre de ces médicaments sont toujours disponibles, offerts sous ordonnance ou en vente libre, y compris le diclofénac, l'ibuprofène, le kétoprofène et d'autres. Ces médicaments sont aussi efficaces que les coxibs, sauf qu'ils comportent un risque de problèmes stomacaux et, plus récemment, les mêmes inquiétudes au sujet des maladies cardiaques à doses élevées. Si vous devez utiliser ces médicaments à long terme et que vous avez des antécédents de problèmes stomacaux ou que vous prenez de l'AAS (Aspirin®) quotidiennement, on peut recommander des médicaments protecteurs contre l'irritation de l'estomac tels le misoprostol ou l'oméprazole. Parfois, le comprimé lui-même contient l'agent protégeant l'estomac, ce qui allège la prise de médicaments.

Les personnes souffrant d'une légère ostéoarthrose pourraient découvrir que le bon vieil acétaminophène (Tylenol®) soulage efficacement de la douleur. Demandez à votre pharmacien ou médecin la quantité exacte de médicament à prendre. La posologie est importante parce que si vous prenez une dose trop faible, vous serez incapable d'évaluer précisément le bien-être que procure le médicament.

En cas de douleur légère, la glucosamine et la chondroitine, offertes dans les sections des herbes médicinales des pharmacies et des magasins d'aliments naturels, pourraient constituer une autre solution. Des études récentes sur les avantages de l'acupuncture pour le traitement de l'ostéoarthrose ont démontré que cette option pourrait valoir la peine d'être explorée.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens