Tabagisme

Fumer durant la grossesse

Malgré les efforts déployés, entre autres par les fournisseurs de soins de santé, 20 % à 30 % des femmes enceintes continuent à fumer durant leur grossesse. Bien que beaucoup de ces futures mamans abandonnent le tabac, ou tout au moins en réduisent la consommation durant leur grossesse, le tabagisme maternel demeure un grave problème de santé publique.

La consommation de tabac durant la grossesse est dangereuse tant pour la mère que pour le fœtus pour qui elle peut s'avérer fatale. Parmi les complications engendrées par la cigarette durant une grossesse, on note :

  • un retard de croissance du fœtus ;
  • un poids de naissance inférieur à la normale ;
  • le décollement prématuré du placenta (le placenta qui nourrit le bébé en développement se sépare de la paroi de l'utérus) ;
  • une naissance prématurée ;
  • un avortement spontané ;
  • une mortinaissance ;
  • le syndrome de mort subite du nourrisson (plus de 18 % de toutes les morts imputables au SMSN sont dues au tabagisme maternel).

Le tabagisme des femmes durant leur grossesse peut avoir un retentissement sur leur santé reproductive, il se manifesterait par un faible taux d'œstrogène (pouvant mener à une ménopause précoce) et la stérilité.

Comment le tabagisme touche-t-il l'enfant à naître et le nouveau-né ?

Les futures mamans qui fument durant leur grossesse exposent l'enfant à naître à la nicotine (une substance entraînant une forte dépendance), au monoxyde de carbone et à des milliers d'autres substances chimiques (notamment des agents causant le cancer) contenues dans le tabac. À chaque fois que la mère tire sur sa cigarette, ces substances chimiques toxiques circulent dans son sang, traversent le placenta et entrent dans le corps du bébé. Quand l'enfant à naître est exposé à la nicotine, sa fréquence cardiaque augmente et sa respiration commence à s'accélérer.

Les femmes qui fument durant leur grossesse courent un plus grand risque d'avortement spontané ou de graves complications au cours de leur accouchement. Parmi les complications pouvant toucher le bébé, on retrouve :

  • une plus petite taille à la naissance (en moyenne, 150 g de moins que les bébés nés de mères non-fumeuses) ;
  • une prédisposition plus marquée aux infections ou à d'autres problèmes de santé ;
  • une croissance plus lente à l'état foetal ;
  • un risque plus élevé de mort à la naissance ou peu après.

Les mères qui fument pendant qu'elles allaitent peuvent tout de même exposer leur bébé aux substances chimiques nocives qui passent dans le lait maternel. Malgré ces inconvénients, il est bon de noter que le lait d'une mère fumeuse est malgré tout plus propice à la croissance et au développement du bébé qu'une alimentation industrielle.

Les effets d'une exposition à la fumée secondaire durant et après une grossesse peuvent aussi causer des problèmes à long terme pour un enfant. En grandissant, les enfants qui ont été soumis au tabagisme maternel sont plus susceptibles d'avoir :

  • une toux nocturne ;
  • de l'asthme ; 
  • des infections respiratoires ;
  • des modifications comportementales ;
  • des difficultés d'apprentissage ;
  • une croissance plus lente.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens