Alimentation et forme physique

Danse à la barre verticale – n'oubliez pas vos talons hauts !

Les femmes partout dans le monde se laissent séduire par une nouvelle méthode pour perdre du poids, la pole dance ou danse à la barre verticale. Autrefois réservée aux danseuses nues et aux vedettes pour qui le yoga était devenu ennuyeux, la danse à la barre verticale est sortie de l'ombre des bars érotiques pour faire son entrée dans les clubs de culture physique de Los Angeles à Beijing.

Wendy Traskos, une ex-gymnaste et danseuse gogo, enseigne aux femmes comment libérer la danseuse érotique en elles. « Les femmes en font l'essai car elles veulent se sentir plus à l'aise et plus libres avec elles-mêmes et leur corps, affirme Traskos. Une fois initiées, elles se rendent compte que l'activité est aussi un excellent exercice de mise en forme. »

À la différence des autres exercices d'aérobie, comme la course ou le cardiovélo, la danse à la barre permet à la fois de se mettre en forme, de faire preuve de créativité et de se laisser aller. En général, la danse est un bon moyen pour brûler beaucoup de calories mais, selon Traskos, la danse à la barre a la particularité d'associer entraînement cardio et exercices de résistance. Elle fait aussi travailler les principaux muscles du dos, ceux de la jambe et en particulier les quadriceps et les muscles fessiers. Les bras, les épaules et les abdominaux doivent porter votre poids quand vous vous tenez à la barre. À mesure que vos muscles se développent, votre équilibre, votre posture et votre stabilité s'améliorent. Après une séance, la plupart des femmes ont mal aux muscles comme jamais auparavant, même celles qui font de l'exercice régulièrement. « Elles ont mal là où elles n'étaient même pas conscientes d'avoir des muscles ! »

Depuis que Traskos a commencé à donner des cours de danse à la barre, il y a un an et demi, 700 femmes se sont inscrites à son studio de Manhattan, New York Pole Dancing. Dans une classe typique, on voit de 4 à 9 femmes tournoyant sur l'air de chansons sexy comme « Smack That » d'Akon et « Nasty Naughty Boy » de Christine Aguilera. Les participantes commencent habituellement par une classe d'introduction et progressent ensuite vers les positions sur la barre. Elles apprennent des combinaisons de plus en plus compliquées pouvant inclure pirouettes, exercices au sol et poses. Les studios de danse à la barre offrent aussi des cours fascinants de striptease et de danse-contact.

Les participantes portent des vêtements d'exercice habituels mais chaussent des talons de 6 pouces au lieu des chaussures de course - de quoi vous disposer à l'activité sensuelle qui vous attend. Dans les classes de niveau avancé, les danseuses portent des shorts pour exposer leurs jambes. D'après Traskos, « on colle mieux à la barre grâce à sa peau ».

Traskos déclare que n'importe qui peut apprendre cette danse. Certaines de ses élèves sont des danseuses de ballet, de jazz et de hip-hop qui se sont intéressées à la danse à la barre, mais beaucoup d'autres n'ont jamais dansé. « Elles se disent si les danseuses nues peuvent le faire, pourquoi pas moi ? » Âgées de 18 à 60 ans, ces femmes proviennent de toutes les origines ethniques et exercent des métiers différents. « Parmi celles qui fréquentent le studio, il y a des avocates, des médecins, des policières, des comptables, des serveuses – bref, des femmes de divers horizons. »

La forme physique n'est pas le seul avantage offert par la danse à la barre. Celle-ci permet aussi de vous défouler, selon Traskos, qui admet qu'elle a déjà pleuré de joie plusieurs fois en tournant autour de la barre. « En général, vous avez une meilleure opinion de vous-même car vous êtes  plus à l'aise avec votre personne, vos formes féminines et vos mouvements. » Elle ajoute qu'avec la maîtrise de quelques mouvements de danse à la barre, les femmes « tiendront leurs amants à leur merci ».

Il n'est pas surprenant de constater que la danse à la barre est aussi un thème populaire des soirées de célibataires. Traskos en a organisé 150 l'année dernière. « Les femmes ne veulent plus de danseur nu – ce sont elles qui font le striptease ! Elles veulent exécuter elles-mêmes le numéro érotique, car elles se sont toujours fait dire que la danse à la barre est une activité grivoise ou réservée seulement aux danseuses nues. »

Si vous voulez faire quelques tours de poteau, recherchez une classe de débutantes dans un club de culture physique ou un studio de danse. Rien à craindre – vous serez entourée de femmes qui, comme vous, veulent rire et avoir du plaisir tout en se mettant en forme. Le secret du succès, d'après Traskos, c'est d'arriver à votre classe l'esprit ouvert. Et en passant, talons hauts s'il vous plaît !


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens