Ménopause

Au sujet des symptômes vaginaux

Après la ménopause, les tissus du vagin peuvent s'amincir et perdre de leur élasticité, ce qui rend le vagin plus étroit. Cela peut entraîner :

  • des symptômes tels qu'une sécheresse, des pertes ou des saignements vaginaux ;
  • des relations sexuelles difficiles ou douloureuses.

Jusqu'à 55 % des femmes souffrent de symptômes vaginaux liés à la ménopause. Aux femmes présentant d'autres symptômes ménopausiques tels que les bouffées de chaleur, en plus de leurs symptômes vaginaux, les médecins peuvent recommander une forme différente d'œstrogène, par exemple, en comprimés, en timbres ou en gel. Ces produits ne soulagent pas toujours les symptômes vaginaux ; on estime en effet qu'environ 40 % des femmes prenant des doses adéquates d'œstrogène par voie orale présentent quand même de la sécheresse vaginale.

Bien que vous ne soyez peut être pas assez à l'aise de discuter de ces symptômes, il existe des traitements, et il serait donc avantageux d'en discuter avec votre médecin et votre partenaire.

Les principaux médicaments sur ordonnance utilisés contre les symptômes vaginaux de la ménopause sont des comprimés gynécologiques, des crèmes et des anneaux d'œstrogène qu'on dépose directement dans le vagin au lieu des comprimés à avaler, des gels cutanés ou des timbres qui sont absorbés dans la circulation sanguine. Ils aident à soulager les symptômes et à inhiber certains changements causés par les faibles taux d'œstrogène.

Parmi les produits vendus au Canada, notons :

  • les comprimés gynécologiques d'œstrogène : estradiol 17-β (Vagifem®)
  • l'anneau vaginal d'œstrogène : estradiol 17-β (Estring®)
  • la crème vaginale d'œstrogène : œstrogènes conjugués (crème vaginale Premarin®) et estrone (crème Neo-Estrone®)

Comprimés gynécologiques d'œstrogène

Les comprimés gynécologiques d'œstrogène se placent dans le vagin à l'aide d'un applicateur prérempli jetable (fourni dans l'emballage) qui ressemble à un tampon. Une fois dans le vagin, le comprimé se dissout pour créer une couche de gel collant aux parois du vagin. Pendant les deux premières semaines, il est recommandé d'insérer les comprimés quotidiennement. Par la suite, on les insère seulement deux fois par semaine. Les effets secondaires des comprimés gynécologiques peuvent comprendre une éruption cutanée, des saignements vaginaux et des pertes vaginales. Le comprimé gynécologique d'œstrogène est peu susceptible d'affecter ou d'être affecté par d'autres médicaments, car seule une petite quantité d'œstrogène est absorbée dans la circulation sanguine.

Anneau vaginal d'œstrogène

L'anneau vaginal d'œstrogène consiste en un anneau en plastique flexible qui s'insère au fond du vagin une fois tous les trois mois. L'intérieur de l'anneau libère graduellement de l'œstrogène dans les régions avoisinantes pendant 90 jours. Vous pouvez insérer l'anneau vous-même ou demander à un médecin de le faire. Ses effets secondaires peuvent comprendre de l'inconfort vaginal, des douleurs abdominales, des douleurs lombaires, des maux de tête, des picotements génitaux ou des enflures aux jambes. L'anneau vaginal d'œstrogène est peu susceptible d'affecter ou d'être affecté par d'autres médicaments, car seule une petite quantité d'œstrogène est absorbée dans la circulation sanguine.

Crème vaginale d'œstrogène

La crème vaginale d'œstrogène s'insère quotidiennement dans le vagin à l'aide d'un applicateur pendant trois semaines, lesquelles sont suivies d'une semaine sans traitement. Elle doit être appliquée au coucher de manière à ce que le moins de crème s'écoule. Ses effets secondaires peuvent comprendre des maux de tête, des douleurs aux seins, des tachetures ou des saignements vaginaux irréguliers, des crampes à l'estomac ou des ballonnements, des nausées et des vomissements ou une chute de cheveux. Certaines femmes peuvent également ressentir des brûlures, une irritation, des picotements ou des pertes vaginales. Étant donné qu'une certaine quantité d'œstrogène peut être absorbée dans la circulation sanguine à partir de la crème vaginale, les médecins peuvent recommander aux femmes n'ayant pas subi d'hystérectomie de prendre un progestatif pendant 10 à 14 jours par mois. La crème vaginale à l'œstrogène est peu susceptible d'affecter ou d'être affectée par d'autres médicaments, car seule une petite quantité d'œstrogène est absorbée dans la circulation sanguine.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens