Maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Options médicamenteuses dans le traitement de la colite ulcéreuse

Les agents biologiques
Les médicaments à base d'acide 5-aminosalicylique (5-ASA)
Les corticostéroïdes
Les médicaments utilisés dans le traitement des symptômes

Les agents biologiques

Les agents modificateurs de la réponse biologique ou agents biologiques sont un groupe de médicaments utilisés dans le traitement de la colite ulcéreuse.

Parmi les agents biologiques disponibles au Canada pour traiter la colite ulcéreuse, on retrouve :

Les agents biologiques utilisés dans le traitement de la colite ulcéreuse agissent en se fixant à une molécule appelée facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha ou TNF-α) et en l'inactivant. Le TNF-alpha intervient dans l'inflammation qui caractérise la colite ulcéreuse.

L'infliximab est utilisé pour traiter les personnes atteintes d'une colite ulcéreuse modérée à grave qui n'ont pas répondu aux autres traitements. L'infliximab s'administre en perfusion intraveineuse (ou i.v., c.-à-d., dans une veine). Les perfusions sont pratiquées dans un centre de perfusion sous la supervision d'un professionnel de la santé. La perfusion dure généralement plusieurs heures.

Les effets secondaires les plus fréquents de l'infliximab sont les réactions allergiques et les réactions à la perfusion (par ex. un essoufflement, des bouffées vasomotrices, des maux de tête, une éruption cutanée). Les personnes traitées par l'infliximab peuvent contracter des infections graves, car ce médicament diminue la capacité à combattre l'infection.

La tuberculose est l'une des infections graves qui peuvent frapper les personnes traités par l'infliximab plutôt que celles de la population générale. C'est la raison pour laquelle le risque de tuberculose est évalué préalablement chez les personnes qui doivent recevoir un traitement par des agents biologiques.

L'infliximab peut également augmenter le risque de tumeurs et de certains types de cancer. Dans de rares cas, les patients ont présenté un cancer, dont le cancer de la peau autre que le mélanome et le lymphome (un cancer qui touche les globules blancs du système lymphatique). Dans de très rares cas, une forme souvent mortelle de lymphome appelée lymphome à cellules T hépatosplénique est apparue chez des personnes traitées par l'infliximab en même temps que d'autres médicaments (l'azathioprine ou 6-mercaptopurine).

Il se peut que votre médecin vous recommande de faire effectuer des analyses de sang et de vous présenter à des visites de contrôle à intervalles réguliers pendant que vous recevez ce médicament. Demandez-lui de vous dire quels effets secondaires il convient de surveiller et de lui signaler.

Les médicaments à base d'acide 5-aminosalicylique (5-ASA)

Les médicaments à base de 5-ASA agissent directement sur la muqueuse intestinale pour réduire l'inflammation. La manière exacte dont ils réduisent l'inflammation n'est pas claire. Ils sont utilisés pour traiter les symptômes d'une poussée et ils aident à prolonger une période de rémission.

Parmi les médicaments à base de 5-ASA offerts au Canada, on retrouve :

Les médicaments à base de 5-ASA sont disponibles sous différentes formes (comprimés, lavements, suppositoires, etc.). La formulation de chaque médicament est légèrement différente afin de lui permettre d'agir sur différentes zones de l'intestin.

Les effets secondaires comprennent les nausées, les vomissements, la diminution de l'appétit, la diarrhée, des douleurs abdominales, des éruptions cutanées, des gaz ou des maux de tête. Les effets secondaires graves comportent la suppression de la moelle osseuse (un effet qui peut modifier le nombre de cellules sanguines et augmenter le risque d'infection), les problèmes cardiaques (par ex. une inflammation du muscle enveloppant le cœur), des lésions au foie et aux reins et des réactions allergiques.

Les personnes allergiques aux sulfamides ne doivent pas employer la sulfasalazine, et celles allergiques à l'acide acétylsalicylique ne doivent pas prendre de médicaments à base de 5-ASA.

Il se peut que votre médecin vous recommande de vous soumettre à des analyses de sang et à des bilans de santé réguliers pendant que vous prenez de l'acide 5-aminosalicylique.

Les corticostéroïdes

Les corticostéroïdes agissent en réduisant l'inflammation. Ils servent à traiter les symptômes d'une poussée de colite ulcéreuse modérée à grave.

Les corticostéroïdes offerts au Canada pour traiter la colite ulcéreuse sont les suivants :

Ces corticostéroïdes sont disponibles sous diverses formes (comprimés, injections, lavements, suppositoires et mousses rectales). Les personnes allergiques aux corticostéroïdes doivent éviter de les utiliser.

Les effets secondaires comportent une augmentation de l'appétit, un gain pondéral, des modifications  des menstruations, une irritation de l'estomac, de l'indigestion, des crampes musculaires, des éruptions cutanées, des battements de cœur plus rapides ou irréguliers et une vision trouble. Les corticostéroïdes peuvent avoir des effets secondaires graves comme de nouvelles infections, le masquage des signes d'infection, l'interruption de la croissance des enfants et, en cas d'utilisation prolongée, des problèmes oculaires tels que des cataractes et un glaucome.

Si vous utilisez des corticostéroïdes à long terme, votre médecin pourrait vous recommander de faire effectuer régulièrement des analyses de sang et de vous présenter à des visites de contrôle à intervalles réguliers.

Ne suspendez pas la prise de vos corticostéroïdes du jour au lendemain ; demandez à votre médecin ou à votre pharmacien comment arrêter de les prendre en toute sécurité. Si vous prenez des corticostéroïdes, signalez-le à tous les professionnels de la santé que vous consultez.

Les médicaments utilisés dans le traitement des symptômes

Divers autres médicaments sont également prescrits aux personnes atteintes d'une colite ulcéreuse, notamment :

  • des antimicrobiens contre les infections intestinales (par ex. le métronidazole, la ciprofloxacine) ;
     
  • des antidiarrhéiques (par ex. le lopéramide) ;
     
  • des suppléments nutritionnels (par ex. des vitamines et des minéraux) ;
     
  • des antidouleur (par ex. l'acétaminophène) ;
     
  • des médicaments pour traiter ou prévenir l'ostéoporose (par ex. le calcium et la vitamine D, l'alendronate, l'étidronate, le risédronate, le raloxifène, le tériparatide, la calcitonine).
Guide pour la discussion avec le médecin Plan de traitement Le saviez-vous ?


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens