Polyarthrite rhumatoïde

Les corticostéroïdes

Les corticostéroïdes, parfois appelés « stéroïdes », sont des médicaments qui imitent la cortisone, une hormone présente dans l'organisme. Ils sont utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde pour maîtriser l'inflammation, mais ne permettent pas de ralentir l'évolution des lésions articulaires.

La manière dont les corticostéroïdes agissent pour réduire l'inflammation n'est pas entièrement comprise. On suppose qu'ils bloquent l'action des globules blancs (cellules chargées de détruire les substances étrangères dans l'organisme) et qu'ils empêchent la sécrétion des substances qui déclenchent l'inflammation.

Les corticostéroïdes utilisés au Canada dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont les suivants :

  • dexaméthasone (Dexasone® et génériques)
  • hydrocortisone (Cortef® et génériques)
  • méthylprednisolone (Depo-Medrol® et génériques)
  • prednisone (Winpred® et génériques)
  • triamcinolone (Kenalog® et génériques)
La dexaméthasone (Dexasone® et génériques)
  • À quoi sert-elle ? La dexaméthasone réduit l'inflammation dans l'organisme.
  • Comment l'utiliser ? La dexaméthasone se prend par la bouche (voie orale) ou s'administre en injection. La dose doit être personnalisée et dépend de la gravité des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.
  • Quels sont certains de ses effets secondaires connus ? La dexaméthasone peut entraîner un gain pondéral, des sautes d'humeur, une acné, un ralentissement de la cicatrisation, une rétention liquidienne, une élévation de la tension artérielle et une augmentation du taux de sucre dans le sang susceptible de déclencher ou d'aggraver le diabète.
L'hydrocortisone (Cortef® et génériques)
  • À quoi sert-elle ? L'hydrocortisone réduit l'inflammation dans l'organisme.
  • Comment l'utiliser ? L'hydrocortisone se prend par la bouche (voie orale). La dose doit être personnalisée et dépend de la gravité des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.
  • Quels sont certains de ses effets secondaires connus ? L'hydrocortisone peut entraîner un gain pondéral, des sautes d'humeur, une acné, un ralentissement de la cicatrisation, une rétention liquidienne, une élévation de la tension artérielle et une augmentation du taux de sucre dans le sang susceptible de déclencher ou d'aggraver le diabète.
L'acétate de méthylprednisolone (Depo-Medrol® et génériques)
  • À quoi sert-il ?La méthylprednisolone réduit l'inflammation dans les articulations touchées.
  • Comment l'utiliser ? La méthylprednisolone s'administre en une seule injection, pratiquée par un professionnel de la santé, dans l'articulation touchée. D'autres injections, pratiquées à intervalles réguliers, peuvent s'avérer nécessaires selon la situation particulière du patient.
  • Quels sont certains de ses effets secondaires connus ? La méthylprednisolone peut entraîner des réactions au point d'injection (par ex. douleur, rougeur). Comme c'est le cas des autres corticostéroïdes, la méthylprednisolone peut entraîner un gain pondéral, des sautes d'humeur, une acné, un ralentissement de la cicatrisation, une rétention liquidienne, une élévation de la tension artérielle et une augmentation du taux de sucre dans le sang susceptible de déclencher ou d'aggraver le diabète .
La prednisone (Winpred® et génériques)
  • À quoi sert-elle? La prednisone réduit l'inflammation dans l'organisme.
  • Comment l'utiliser ? La prednisone se prend par la bouche (voie orale), généralement une fois par jour.
  • Quels sont certains de ses effets secondaires connus ? La prednisone peut entraîner un gain pondéral, des sautes d'humeur, une acné, un ralentissement de la cicatrisation, une rétention liquidienne, une élévation de la tension artérielle et une augmentation du taux de sucre dans le sang susceptible de déclencher ou d'aggraver le diabète.
La triamcinolone (Aristospan®, Kenalog® et génériques)
  • À quoi sert-elle ? La triamcinolone réduit l'inflammation dans les articulations touchées.
  • Comment l'utiliser ? La triamcinolone s'administre en une seule injection, pratiquée par un professionnel de la santé, dans l'articulation touchée. D'autres injections peuvent s'avérer nécessaires selon la situation particulière du patient.
  • Quels sont certains de ses effets secondaires connus ? La triamcinolone peut entraîner des réactions au point d'injection (par ex. irritation, douleur, altération de la couleur de la peau). Comme c'est le cas des autres corticostéroïdes, la triamcinolone peut occasionner un gain pondéral, des sautes d'humeur, une acné, un ralentissement de la cicatrisation, une rétention liquidienne, une élévation de la tension artérielle et une augmentation du taux de sucre dans le sang susceptible de déclencher ou d'aggraver le diabète.

Dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, les corticostéroïdes peuvent contribuer à réduire l'inflammation et entraîner ainsi une atténuation de la douleur. Lorsqu'ils sont utilisés pour la première fois, ces médicaments peuvent induire une amélioration importante des symptômes. La prise de corticostéroïdes à court terme peut s'avérer très utile pour prendre en charge les symptômes associés aux poussées de polyarthrite rhumatoïde.

Les corticostéroïdes peuvent avoir des effets secondaires graves, dont une nouvelle infection, l'apparition du diabète, le masquage des signes d'infection, l'inhibition de la croissance chez l'enfant, un amincissement des os (ostéoporose) et, en cas d'utilisation prolongée, des problèmes oculaires tels que la cataracte et le glaucome.

Si vous allez utiliser des corticostéroïdes sur le long terme, il se peut que votre médecin vous recommande de subir des analyses de sang et de vous présenter à des visites de contrôle à intervalles réguliers.

Guide pour la discussion avec le médecin Plan de traitement Le saviez-vous ?


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens