Santé digestive

Beurk ! Je fais une gastro !

Alors que la saison froide est à son point culminant, les habitants du Canada se réunissent bien au chaud chez eux et commencent leur ronde des visites de la période des fêtes. Nous devons cependant prendre conscience qu'un virus tapi pas très loin est susceptible de venir sérieusement tempérer nos réjouissances. Ce virus, dont il existe plusieurs espèces, fait partie d'un groupe désigné norovirus (anciennement dénommé virus de Norwalk), bien souvent responsable de la fermeture d'établissements scolaires et de l'interdiction des visites aux maisons de soins de santé. Les norovirus peuvent sévir tout au long de l'année, mais ils sont plus actifs durant l'hiver.

Ces petits organismes peuvent sérieusement perturber votre estomac (c'est ce qui a valu le sobriquet de « grippe intestinale » aux troubles digestifs qu'ils déclenchent, bien qu'ils ne causent pas vraiment une grippe), mais plutôt des symptômes comme :

  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • une diarrhée ;
  • des crampes d'estomac ;

et, parfois :

  • une faible fièvre ;
  • des frissons ;
  • de la fatigue ;
  • des maux de tête ;
  • des douleurs musculaires.

Les symptômes apparaissent souvent très soudainement.

De nombreuses personnes qui contractent un norovirus seront tout d'abord sérieusement privées de leurs moyens, mais une automédication efficace les mettra sur la voie de la guérison au bout d'environ 2 jours. Mais lorsqu'il s'agit des aînés, des personnes dont le système immunitaire est affaibli et les bébés, la situation est plus grave. Ce groupe de personnes ont besoin de soins médicaux et d'un suivi adéquat.

Quelqu'un vous a donné un norovirus pour Noël ? Comment ce cadeau empoisonné est-il parvenu jusqu'à vous ? Il n'est sûrement pas descendu de la cheminée ! Il pourrait provenir d'une poignée de main, d'une salade préparée par quelqu'un aux mains mal lavées, du bouton de l'ascenseur ou d'une poignée de porte – le virus demeure sur les surfaces pendant des périodes atteignant 12 heures.

Vous ne pouvez rien prendre pour empêcher un norovirus de vous infecter. Néanmoins, vous pouvez éviter sa compagnie en vous lavant fréquemment les mains et en utilisant convenablement un gel désinfectant pour les mains à base d'alcool. En outre, mangez des aliments qui ont été préparés selon les règles d'hygiène de base et lavez bien les fruits et les légumes que vous allez consommer.

Si l'un de ces virus vous attrape, suivez ces quelques directives afin de vous sentir mieux et d'éviter de le propager autour de vous : annulez vos rendez-vous des prochains jours et demandez à quelqu'un de vous apporter un médicament contre la nausée (par ex. le dimenhydrinate de marque Gravol® et de marque maison), un antidiarrhéique (par ex. le sous-salicylate de bismuth comme Pepto-Bismol®, ou le lopéramide offert sous le nom de marque Imodium®, ou sous celui d'une marque maison) et des analgésiques (par ex. l'acétaminophène ou l'ibuprofène), au cas où vous auriez mal à la tête. Reposez-vous et buvez beaucoup de liquides. Dites à vos amis de ne pas venir vous voir pendant que vous vous soignez ni pendant les 3 jours qui suivent votre rétablissement, sinon, ils risqueraient de se faire infecter aussi… ce qui ne serait pas souhaitable, n'est-ce pas !

Après avoir pris votre médicament contre la nausée, essayez de boire un peu d'eau ou de jus afin de conserver votre énergie et d'éviter la déshydratation. Ne cherchez pas à vous nourrir, car vous vous sentiriez probablement moins bien après. Si vous ressentez le besoin de manger, contentez-vous d'aliments à faible teneur en gras et en sucre, comme des rôties non tartinées ou du riz.

Ne vous inquiétez pas, vous irez bien dans quelques jours.

Ruth Ackerman, BScPhm [Traduction]


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens