24 OCTOBRE
Certaines parties de ce contenu ont été rendues possible avec le soutien de Novartis

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Sclérose en plaques

Questions à poser avant de choisir un traitement

1. Le traitement peut-il modifier le cours de la SEP ?

Certains traitements peuvent seulement diminuer le nombre de récidives ; d'autres ont prouvé qu'ils diminuaient le nombre de poussées et ralentissaient l'évolution de l'affection. L'interféron bêta et le natalizumab ont prouvé qu'ils ralentissaient l'évolution de l'affection et qu'ils aidaient à conserver la capacité fonctionnelle.

Un médicament qui aide à conserver la capacité fonctionnelle et qui modifie le cours de la SEP pourrait freiner l'accumulation des incapacités qui aboutissent à la déficience permanente associée avec cette affection. L'interféron bêta (RebifMD, Betaseron®, Avonex®) et le natalizumab (Tysabri®) ont montré qu'ils ralentissaient ou retardaient la progression de la déficience physique, et ces actions peuvent contribuer à la conservation de votre capacité fonctionnelle.

2. Quel est l'effet du traitement sur les lésions cérébrales actives ?

Les lésions cérébrales actives, visibles en imagerie par résonance magnétique, montrent l'inflammation des tissus cérébraux causée par la SEP. L'interféron bêta et le natalizumab ont prouvé qu'ils diminuaient considérablement les lésions actives qui sont le signe d'une inflammation en cours.

3. Les effets secondaires du traitement peuvent-ils être soulagés ?

Tous les médicaments indiqués dans le traitement contre la SEP peuvent causer des effets secondaires, lesquels varient beaucoup selon le traitement. Certains peuvent causer des symptômes semblables à ceux de la grippe, des douleurs musculaires, de la fièvre et des frissons. Les effets de ces symptômes sont en général prévisibles et peuvent être soulagés ; ils ont aussi tendance à s'atténuer avec le temps.

Pour de plus amples renseignements sur les effets secondaires, référez-vous à la section « Les médicaments modificateurs de l'affection ».

4. Quelle est la différence entre les modes d'injection (voie sous-cutanée par rapport à voie intramusculaire) ?

Certains médicaments sont donnés par injection sous-cutanée (s.-c.) ce qui signifie que l'aiguille est insérée sous la peau. Dans l'injection intramusculaire (i.m.), l'aiguille passe à travers la peau et pénètre dans le muscle. Ces 2 façons d'introduire le médicament dans l'organisme peuvent causer de la douleur et entraîner des réactions au lieu d'injection.

5. Quelle est la fréquence des injections ?

Il importe de comprendre que le traitement de la SEP, que ce soit par un interféron bêta, le natalizumab ou l'acétate de glatiramère, demande un engagement de longue durée. Pour tirer le meilleur profit possible de votre traitement contre la SEP, il est essentiel de suivre les directives de votre médecin et de ne pas interrompre votre traitement contre la SEP à moins d'indication contraire de la part de votre médecin.

La fréquence des injections varie selon le médicament :

  • RebifMD (l'interféron bêta-1a) est injecté 3 fois par semaine.
  • Tysabri® (le natalizumab) est injecté 1 fois toutes les 4 semaines.
  • Avonex® (l'interféron bêta-1a) est injecté 1 fois par semaine.
  • Betaseron® (l'interféron bêta-1b) est injecté tous les 2 jours.
  • Copaxone® (le glatiramère) est injecté 1 fois par jour.

La plupart des personnes atteintes de SEP peuvent recevoir la formation qui leur permettra de faire leurs propres injections à domicile. D'autres personnes préfèrent recruter la collaboration d'un membre de l'équipe soignante quand le moment est venu de faire ces injections. Il arrive que certaines personnes se sentent tout d'abord mal à l'aise à l'idée de s'auto-injecter le médicament, mais elles en prennent l'habitude.

Quelques médicaments contre la SEP sont offerts sous forme bien commode de seringues préremplies. Étant donné que leurs ingrédients ne doivent pas être mélangés avant l'emploi, le processus d'injection est plus simple et plus rapide. Parmi les médicaments offerts en seringues préremplies, on retrouve :

  • RebifMD (l'interféron bêta-1a),
  • Avonex® (l'interféron bêta-1a),
  • Copaxone® (l'acétate de glatiramère).

La perspective de nouvelles thérapies provoque un grand intérêt, surtout si elles se prennent oralement et n'exigent pas une administration par injections, mais il importe d'amorcer un traitement dès maintenant avec les médicaments injectables disponibles. Au besoin, changez de médicament lorsque les nouvelles formes feront leur apparition sur le marché. Les professionnels de la santé qui se spécialisent en SEP sont d'avis que les personnes atteintes par l'affection amorcent leur traitement aussitôt que possible après l'établissement du diagnostic de SEP. L'amorce d'un traitement précoce pourrait contribuer à assurer la conservation de la capacité fonctionnelle.

Outil de vérification du traitement

Suivez-vous actuellement un traitement contre la sclérose en plaques?

 1  2  3 4 5 6 7 8 9 10 11 

Oui Non

Il est peut-être temps de parler avec votre neurologue. Complétez ce questionnaire pour savoir quelle devrait être la prochaine chose à faire pour mieux contrôler votre maladie.

Avez-vous récemment consulté votre neurologue au sujet de votre maladie?

Utilisez le Guide de discussion avec le médecin afin de vous aider à organiser vos questions et les renseignements que vous avez pour lui.

N'oubliez pas d'apporter le résumé avec vous.

OBTENIR MON GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN






















Oui Non

Vous avez terminé votre vérification du traitement. Cliquez ci-dessous pour obtenir vos résultats!

Obtenez vos résultats
Selon vos réponses, il pourrait être temps d'aborder la question du traitement optimal avec votre neurologue.
Imprimer vos résultats Enregistrer au format PDF

Et après?

1. Ayez ces résultats en main lors de votre rendez-vous:

2. Utilisez le Guide de discussion avec le médecin afin de vous aider à organiser vos questions que vous souhaitez poser au médecin et les renseignements que vous avez pour lui. Ayez vos résultats en main lors de votre rendez-vous.

3. Apprenez-en davantage sur la façon de tirer le maximum de votre traitement:


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens