Grossesse

Le premier trimestre et vous

Votre professionnel de la santé utilisera probablement le début de votre dernière menstruation pour calculer le commencement de votre 1er trimestre. Cela signifie qu'il considère que vous n'étiez pas enceinte pendant les 2 premières semaines du calendrier qu'il utilise pour ses calculs. En procédant de cette façon, il contourne la difficulté de déterminer le jour exact de la conception, bien qu'elle se produise habituellement environ 2 semaines après votre dernière menstruation.

Donc, la 3e semaine est considérée comme la semaine au cours de laquelle vous avez un rapport fécondant (c'est-à-dire, lorsque le zygote - la cellule résultant de la fusion du spermatozoïde et de l'ovule - se forme), et la 4e semaine est la période où le zygote en division (blastocyste) atteint votre utérus et s'y attache et que le placenta commence à se former. C'est le moment où le taux de l'hormone de grossesse appelée gonadotrophine chorionique humaine (hCG), commence à augmenter et vous pourriez avoir un résultat positif à un test de grossesse à domicile qui peut détecter le hCG quelques jours avant la date prévue de votre prochaine menstruation.

Lorsque vous avez appris que vous étiez enceinte, vous vous êtes probablement demandé à quoi vous devriez vous attendre au cours des mois à venir. Soyez prête et renseignez-vous sur les changements susceptibles de survenir au cours du 1er trimestre (de la 1re semaine à la 13e semaine à compter du début de la dernière menstruation).

Vous devez tout d'abord savoir que chaque grossesse est différente. Toutefois, pour aider à réduire votre niveau de stress, vous devez être consciente des changements qui ont lieu couramment et des symptômes qui nécessitent une consultation chez le médecin :

  • la fatigue : elle est tout à fait normale puisque votre organisme à besoin d'énergie pour soutenir la croissance de votre bébé. Reposez-vous autant que vous le pouvez. Il se peut que vous coucher sur le côté gauche vous soit utile et que cette position réduise le stress sur l'approvisionnement en sang et en nutriments pour le bébé ;
     
  • les changements mammaires : il arrive fréquemment que les seins enflent et deviennent sensibles, car ils se préparent à l'allaitement. Les aréoles pourraient s'agrandir, devenir plus foncées et se couvrir de petites bosses blanches. De plus, des veines à la surface du sein peuvent devenir plus visibles. Ces changements sont tout à fait normaux ;
     
  • les nausées et les vomissements : ces manifestations peuvent se produire au début d'une grossesse, plus volontiers le matin, mais elles peuvent durer toute la journée. Ces symptômes sont parfaitement normaux et ils se produisent au cours du 1er trimestre pour environ la moitié de toutes les futures mamans. Ils se calment habituellement au cours du 2e trimestre bien que certaines femmes les éprouvent pendant toute leur grossesse. Évitez les odeurs et les aliments qui vous rendent nauséeuse, prenez des repas légers et fréquents et absorbez beaucoup de liquides. Si votre nausée est intense, communiquez avec votre professionnel de la santé ;
     
  • une excrétion de l'urine plus fréquente : ce phénomène courant est provoqué par la pression de l'utérus croissant sur votre vessie. Cette pression peut également provoquer de l'incontinence urinaire (des fuites d'urine) quand vous éternuez, toussez ou riez. Si vous pensez avoir une infection des voies urinaires (une sensation de brûlure, de douleur ou un écoulement), communiquez avec votre professionnel de la santé ;
     
  • des étourdissements : ils peuvent être dus à des changements dans votre système circulatoire et au débit sanguin accru vers l'utérus. Évitez la station debout prolongée et levez-vous lentement après avoir été couchée ou assise. Parmi les autres causes possibles d'étourdissements, on retrouve la déshydratation, le stress et la baisse du taux de sucre sanguin. Ne manquez pas de bien vous hydrater, de prendre des collations fréquemment et de trouver des façons de réduire votre niveau de stress. Si vous ressentez des étourdissements, avisez votre professionnel de la santé de ce symptôme ; bien qu'ils soient courants, ils pourraient être un symptôme d'un autre problème (comme l'anémie) ;
     
  • les veines variqueuses : une enflure des veines se produit le plus fréquemment dans les jambes et elle peut durer pour certaines futures mamans durant tout le déroulement de leur grossesse. Elle est provoquée par l'augmentation du volume sanguin, la pression exercée par l'utérus, le relâchement des muscles entraîné par les hormones de la grossesse. Ces veines peuvent nécessiter un traitement qui les éliminera après l'accouchement. Pour minimiser votre risque d'avoir des veines variqueuses, évitez de porter des bas serrés, de soulever de lourdes charges et de gagner trop de poids. Essayez de faire de l'exercice et de surélever vos pieds lorsque vous êtes assise. De plus, il arrive que certaines femmes voient apparaître des réseaux de fines lignes rouges qui évoquent des araignées sur leurs cuisses et leurs chevilles ; ces petites dilatations sont sans danger et elles disparaissent habituellement après l'accouchement.
      
  • une accélération du rythme cardiaque : une augmentation du pouls peut se produire au cours de la grossesse à cause du plus grand volume cardiaque nécessaire à l'augmentation de la circulation sanguine vers l'utérus ;
     
  • des brûlures d'estomac, une indigestion et d'autres problèmes gastro-intestinaux : les hormones de grossesse relâchent les muscles, notamment ceux des voies digestives et des intestins, ce qui peut provoquer de l'indigestion, de la constipation et des ballonnements. De plus, la détente de l'anneau qui sépare l'estomac de votre œsophage peut causer le reflux de l'acide présent dans l'estomac, ce qui provoque la sensation de brûlure d'estomac. Essayez de prendre des repas peu copieux à forte teneur en fibres à intervalles réguliers, absorbez beaucoup de liquides, cessez de fumer (vous devriez également éviter la fumée secondaire au cours de votre grossesse) et bannissez les aliments épicés, acides, gazéifiés ou frits susceptibles de produire des gaz. Consultez votre médecin avant de prendre un produit en vente libre ;
     
  • une sécrétion excessive de salive : il s'agit d'une affection bénigne qui peut se produire au cours des premiers mois d'une grossesse et qui disparaît spontanément ;
     
  • des hémorroïdes : les hémorroïdes sont semblables aux veines variqueuses, mais elles siègent dans la région du rectum, selon leur emplacement elles sont internes ou externes et elles peuvent provoquer des démangeaisons, de la douleur ou des saignements. Bien qu'elles soient fréquentes au cours de la grossesse, demandez conseil à votre médecin au sujet des traitements possibles ;
     
  • un gain ou une perte de poids : la plupart des femmes prennent du poids au cours du 1er trimestre, mais il n'est pas rare que celles qui sont nauséeuses perdent du poids. Bien qu'elle ne soit pas souhaitable, une perte de poids n'est pas vraiment un problème au cours du 1er trimestre, car elle est habituellement imputable à la nausée. Heureusement, les nausées et les vomissements disparaissent habituellement après le 1er trimestre, et les futures mamans sont alors en état d'ingérer quotidiennement les 300 calories supplémentaires dont elles ont besoin au cours des 2e et 3e trimestres pour la croissance fœtale. De plus, un gain de poids excessif n'est pas sain et peut entraîner diverses complications. Des visites régulières chez votre médecin vous aideront à évaluer votre gain de poids optimal pendant votre grossesse ;
      
  • des changements du goût et de l'odorat : les femmes enceintes constatent fréquemment qu'elles perçoivent les goûts et les odeurs avec beaucoup plus d'intensité. Ce phénomène normal peut se traduire par des désirs alimentaires inusités ou par l'évitement de certains aliments ou de certaines odeurs. Faites preuve de jugement lorsqu'il s'agit de proscrire les déclencheurs. N'abusez pas des aliments dont vous avez envie, mais qui ne sont pas sains - essayez de les remplacer par un choix meilleur pour la santé ;
     
  • les menstruations manquées : vos règles cessent pendant toute votre grossesse. Le 1er trimestre est une période pendant laquelle la plupart des avortements spontanés se produisent, vous devez être tout particulièrement attentive aux crampes inhabituelles ou aux saignotements. Bien que ces manifestations puissent s'avérer normales pendant les quelques premières semaines de la grossesse, il est préférable que vous communiquiez avec votre médecin et que vous en discutiez pour calmer votre stress ;
     
  • les changements de l'humeur : il se peut que vous ressentiez de l'anxiété, de l'allégresse, de la peur, de la joie, de l'irritabilité, des appréhensions, des sautes d'humeur et même des envies de pleurer. C'est tout à fait normal. Recherchez le soutien et la bienveillance de vos amis, de votre partenaire, des membres de votre famille et de votre professionnel de la santé. Nous n'hésitons pas à vous recommander encore une fois de prendre bien soin de vous et de vous rendre compte que les hauts et les bas dont vous faites l'expérience font partie intégrante de la grossesse.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens