Alimentation et forme physique

Comment perdre les 10 dernières livres

De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

par Matt Mayer MSc.

Dans vos efforts pour atteindre un poids sain, les 10 dernières livres découragent plusieurs d'entre nous, même après avoir fait tant d'efforts pour en arriver là. Pour d'autres qui veulent vivre plus sainement, le plus gros obstacles consiste à commencer à pratiquer une activité physique.

Pourquoi ces pièges font-ils échouer tant de Canadiens et de Canadiennes qui désirent atteindre et conserver un poids sain ? Et comment faire augmenter ses chances de succès ?

Les facteurs d'échec

L'erreur que font plusieurs personnes consiste à viser trop haut. Nous abordons l'entraînement comme une question de vie ou de mort en donnant tout ce que nous avons dès le départ, mais en oubliant de nous demander si nous pourrons tenir la cadence. Certains s'adonnent également à la privation, en débarrassant leur alimentation de tout ce qu'ils croient être mauvais, même leurs aliments favoris. Habituellement, ces stratégies sont vouées à l'échec ; ou bien notre poids demeure le même, ou le poids perdu revient parce que ces efforts ne sont pas durables.

J'en sais quelque chose par expérience. Après avoir quitté l'université, j'ai eu de la difficulté à laisser tomber les mauvaises habitudes et j'ai tenté plusieurs façons de perdre du poids, toutes sans succès. Alors, au lieu de me concentrer sur la perte de poids, je me suis donné comme objectif de courir une épreuve de 10 km.

Bien que ce processus m'ait pris plus de temps que j'aurais cru, j'ai éventuellement atteint mon objectif, non sans quelques écueils, dont une blessure. J'ai intégré les entraînements réguliers dans mon mode de vie et je peux maintenant courir plus vite et plus longtemps. En plus, j'ai perdu 20 livres.

Stratégies pour réussir

Voici quelques-unes des tactiques qui m'ont aidé. Le plus important ? Accepter le fait que les changements prennent du temps.

Se doter d'un objectif d'activité physique. Pour la plupart d'entre nous, devenir actif nous fera perdre du poids. Mais la perte de poids peut se ralentir ou même s'arrêter alors que nos muscles se développent, ce qui entraîne « l'échec » et l'abandon. Alors, évitez le pèse-personne et choisissez plutôt un objectif d'activité physique. Pour un débutant, il peut s'agir d'être actif pendant 30 minutes à tous les deux jours. Une personne plus avancée peut essayer une nouvelle activité comme le pilates ou la course du guerrier.

Prenez rendez-vous. Vous serez plus susceptible de respecter votre engagement, surtout si votre vie est trépidante, en inscrivant des rendez-vous d'activité physique à votre calendrier.

Faites preuve de modération. Si vous vous entraînez trois heures par jour, attendez-vous à vous épuiser, à retomber dans vos vieilles habitudes et à reprendre du poids ou encore à vous blesser. Dans mon entraînement pour la course, je prévoyais toujours deux journées d'entraînement modéré pendant lesquelles je faisais mes tâches ménagères et je marchais 20 minutes.

Variez les choses. Votre organisme est capable de s'adapter à n'importe quelle activité et de réduire la quantité d'énergie nécessaire à l'effectuer. Alors, trouvez des moyens d'augmenter le défi à toutes les deux semaines. J'utilisais un journal pour suivre mes temps de course et mes distances ainsi que pour redéfinir mes objectifs régulièrement.

Préparez-vous à des revers. J'ai repris cinq livres rapidement après m'être blessé, même si je demeurais actif. Les blessures exigent une adaptation, mais il est essentiel de continuer à bouger ; songez à des options à faible impact comme la natation et le yoga.

Surveillez votre alimentation. Vous trouverez ici des suggestions pour réduire votre consommation de calories sans vous priver.

Si vous n'arrivez pas à perdre les 10 dernières livres ou à demeurer actif plus de quelques semaines, il faut que ça change ! Adopter un nouveau mode de vie prend du temps et de l'engagement.

Avant de démarrer quelque programme d'activité physique ou régime que ce soit, assurez-vous de consulter votre médecin ou un autre professionnel de la santé.

Matthew Mayer est physiologiste de l'exercice.

Affichée en octobre 2011 

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens