Fièvre

(Élévation de la température corporelle, Température corporelle élevée)

Description

Bien qu'elle puisse varier tout au long de la journée, la valeur moyenne de la température normale du corps humain adulte mesurée dans la bouche avec un thermomètre est 37 °C (soit 98,6 °F). La valeur de la température normale mesurée dans le rectum est approximativement 0,5 °C (soit 1 °F) plus élevée que celle de la température mesurée oralement (dans la bouche), tandis que la valeur de la température mesurée sous l'aisselle (axillaire) est légèrement plus basse que celle de la température buccale.

La mesure de la température prise dans le rectum est considérée plus fiable que celle de la température buccale, c'est particulièrement le cas pour les enfants et les adultes qui respirent par la bouche. La valeur de la température mesurée dans l'oreille n'est pas exacte lorsqu'il s'agit d'enfants en bas âge, et cette méthode n'est pas recommandée s'ils ont moins de 2 ans.

Les recommandations relatives aux méthodes de mesure de la température varient selon l'âge. Pour les nourrissons et les enfants âgés de 2 ans ou moins, la mesure de la température prise dans le rectum est la plus fiable. Un thermomètre placé sous l'aisselle renseigne sur la présence ou l'absence d'une fièvre. Pour les enfants âgés de 2 ans à 5 ans, la prise de la température dans le rectum, dans l'oreille ou sous l'aisselle est acceptable. Pour les enfants de plus de 5 ans, la température est surtout prise dans la bouche, mais la mesure de la température prise dans l'oreille et sous l'aisselle est également acceptable. Les bandelettes thermosensibles ne sont pas recommandées parce qu'elles n'offrent pas une mesure de la température aussi fiable que les autres méthodes.

Quand une personne a une fièvre, son corps élève sa température normale (mesurée dans la bouche) au-dessus de 37,5 °C (soit 99,5 °F) dans le but de tuer les bactéries ou les virus qui le menacent. Une température rectale supérieure à 38 °C (soit 100,4 °F) ou une température axillaire supérieure à 37,3 °C (soit 99,1 °F) est également caractéristique d'une fièvre.

La fièvre est un moyen naturel de défense contre des envahisseurs comme les virus et les bactéries; en produisant une élévation de la température, elle crée un environnement hostile qui leur est néfaste. Une température corporelle élevée sert également à signaler aux phagocytes, aux neutrophiles et aux lymphocytes, les cellules du système immunitaire qui combattent l'infection, que le moment est venu de venir à la rescousse du corps qui essaie de résister à une infection. Le degré d'augmentation de la température n'est pas nécessairement proportionnel à la gravité d'une maladie. La fièvre des enfants a tendance à mener une plus grande offensive que celles des adultes.

Vous n'êtes pas dans votre assiette ?

Vos symptômes seraient-ils des signes de grippe ?

Répondez rapidement par « oui » ou par « non » à quelques questions qui vous permettront d'arriver à un diagnostic et de trouver la voie de la guérison.


Est-ce que j'ai la grippe ?

Résultats

 1  2  3 







    • l'asthme
    • un cancer
    • une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)
    • un diabète
    • une cardiopathie
    • une affection rénale
    • un affaiblissement du système immunitaire (par ex. VIH ou sida)


OUI OUI      NON NON

Il est peu probable que vous ayez la grippe.

Vous pourriez avoir la grippe.

Vous avez probablement la grippe.

Mais vous présentez au moins 1 facteur de risque de complications grippales. Si vous subissez l'un des symptômes de la grippe, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

Et vous pourriez posséder également au moins 1 facteur de risque de complications grippales.

Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique si vos symptômes vous inquiètent ou s'ils empirent

Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

Pour trouver une clinique près de chez vous, veuillez saisir votre code postal :  

Ne manquez pas de rafraîchir vos connaissances de base sur la grippe et de vérifier les précautions que vous et les membres de votre famille pouvez prendre pour vous en protéger.

NOTA : si vos symptômes vous inspirent encore de l'inquiétude, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

Parmi les complications grippales, on retrouve la pneumonie à bactéries, les infections de l'oreille ou une aggravation des affections chroniques préexistantes.

Si votre médecin prescrit un médicament antiviral, amorcez sa prise dans les 48 heures qui suivent le début des symptômes. Les antiviraux employés dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes peuvent aider à soulager les symptômes grippaux et atténuer la gravité de la grippe.

Les options de remèdes maison contre la grippe comprennent le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

Il existe d'autres options de traitements contre la grippe, notamment des remèdes maison comme le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

Obtenez des renseignements précis sur les 2 types de médicaments principaux utilisés dans le traitement antigrippal et les remèdes maison que vous pourriez essayer.

Si vous subissez l'un de ces graves symptômes, obtenez des soins médicaux sur-le-champ :

parrainé par  

Autres ressources sur la grippe :


Causes

La fièvre peut être causée par des facteurs internes ou externes. Des micro-organismes, notamment les bactéries et les parasites, peuvent produire des substances chimiques toxiques pour le corps. Au contact des micro-organismes et de leurs poisons, les globules blancs (appelés monocytes) commencent à produire des substances dites pyrogènes. Ce sont en fait ces substances pyrogènes qui déclenchent la fièvre.

Le corps produit aussi des substances pyrogènes en réponse à une infection, à une inflammation, à un cancer ou à une allergie. Les maladies (dites auto-immunes) caractérisées par les attaques que le système immunitaire livre contre ses propres tissus, comme dans le cas d'une polyarthrite rhumatoïde, peuvent aussi causer une fièvre. Des exercices physiques trop intenses effectués durant une grande chaleur, une surexposition au rayonnement solaire, ou certains médicaments, peuvent entraîner une fièvre constituant une urgence médicale. Dans ces cas-là, demandez immédiatement des soins médicaux.





Symptômes et Complications

Quand une blessure ou une infection force le corps à se défendre, l'hypothalamus (une région du cerveau) produit une élévation de la température corporelle. Pour compenser, le corps freine le flot sanguin vers la peau pour réduire la perte de chaleur à travers la peau.

Les muscles pourraient se contracter à des intervalles plus ou moins rapprochés afin de conserver la chaleur, et ces mouvements déclenchent un grelottement. Quand le sang qui a été réchauffé à la nouvelle température atteint l'hypothalamus, ces symptômes cessent habituellement, et seule la fièvre persiste. Lorsque le thermostat du corps est de nouveau réglé à la température normale, le sang afflue de nouveau à la peau et la sudation s'accroît pour dissiper l'excès de chaleur. Quelquefois des frissons accompagnent ce processus.

La température du corps peut monter et rester élevée ou redevenir normale. Le corps des aînés, des très jeunes enfants, ou des personnes ayant une dépendance à l'égard de l'alcool, peut subir une perte de chaleur quand il combat une infection d'une importance majeure.

Environ 3 % des enfants âgés de 18 mois à 3 ans ont des convulsions quand ils font une forte fièvre. L'apparition d'une fièvre s'accompagnera de nouveau de convulsions pour approximativement 1/3 des enfants qui ont des antécédents de convulsions fébriles (des convulsions causées par la fièvre). Ces convulsions ne semblent pas entraîner des effets à long terme.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens