21 DÉCEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Diabète

(Taux élevé de sucre sanguin, Hyperglycémie)

Description

Le diabète est une affection caractérisée par une production d'insuline insuffisante pour répondre aux besoins de l'organisme ou par une réponse anormale des cellules aux effets de l'insuline, ou les deux. L'insuline est importante parce qu'elle déplace le glucose, un sucre simple du sang, vers l'intérieur des cellules de l'organisme. L'insuline exerce également un certain nombre d'autres effets sur le métabolisme.

Les aliments ingérés procurent à l'organisme le glucose que les cellules utilisent comme source d'énergie. Si l'insuline n'est pas disponible ou si elle n'agit pas normalement pour permettre au glucose se trouvant dans le sang de passer dans les cellules, le glucose reste dans le sang. Un taux élevé de glucose sanguin est toxique; de plus, les cellules qui n'obtiennent pas de glucose sont privées du carburant dont elles ont besoin.

On distingue 2 principaux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Plus de 90 % des personnes atteintes de diabète souffrent du diabète de type 2. Au total, environ 30 millions de personnes sont atteintes de diabète en Amérique du Nord. On estime que seulement les 2/3 des personnes atteintes de diabète de type 2 le savent et suivent un traitement, car beaucoup de personnes ne remarquent pas les symptômes précoces de ce trouble avant que des examens ne révèlent sa présence.

Le diabète de type 1 survient quand le pancréas ne peut pas fabriquer de l'insuline. Toutes les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent recevoir des injections régulières d'insuline.

Le diabète de type 2 apparaît quand le pancréas ne sécrète pas suffisamment d'insuline, ou quand le corps n'utilise pas l'insuline convenablement. Il se révèle généralement à l'âge adulte bien qu'il puisse parfois toucher les enfants. Les personnes atteintes de diabète de type 2 ont habituellement des antécédents familiaux de ce trouble, et présentent très souvent une surcharge pondérale. Elles pourraient éventuellement avoir besoin d'injections d'insuline. Ce trouble touche plus fréquemment les descendants des Premières nations, les personnes dont les ancêtres sont d'origine hispanique, et les habitants de l'Amérique du Nord de descendance africaine.

Le diabète se manifeste aussi, mais moins fréquemment, sous la forme de diabète gestationnel qui ne dure que le temps d'une grossesse. Selon l'Association canadienne du diabète ou ACD, un diabète gestationnel atteindra environ 4 % de la population féminine générale et près de 18 % des femmes des Premières nations. Le problème disparaît habituellement après l'accouchement, mais les femmes qui ont fait un diabète gestationnel courent un plus grand risque de diabète de type 2 à long terme.

Causes

Le diabète de type 1 est une affection auto-immune. On pense que l'association d'une prédisposition génétique et d'autres facteurs (pas encore identifiés) incitent le système immunitaire à attaquer les cellules productrices d'insuline dans le pancréas et à les détruire.

Le diabète de type 2 est principalement causé par une résistance à l'action de l’insuline. Cela signifie que l'organisme ne peut pas utiliser l'insuline aussi bien qu’il le devrait, quelle que soit la quantité produite. Par conséquent, le glucose qui est dans le sang ne peut pas être transporté à l’intérieur des cellules. Au fil du temps, l'excès de glucose dans le sang mène à une détérioration graduelle du pancréas dont la production d'insuline diminue et complique encore plus la prise en charge du taux de glucose sanguin.

L'obésité est l'une des principales causes de la résistance à l'insuline; en effet, 80 % des personnes atteintes du diabète de type 2 accusent un surpoids. En outre, des facteurs génétiques entrent probablement en jeu dans l'apparition du diabète de type 2. On a constaté que des antécédents familiaux de diabète augmentent le risque de survenue de cette affection.

D'autres facteurs de risque contribuent à l'apparition du diabète de type 2, entre autres :

  • une dystrophie papillaire et pigmentaire;
  • l'âge (dès 40 ans);
  • les maladies vasculaires (par ex. les lésions aux vaisseaux sanguins des yeux, des nerfs, des reins, du cœur, du cerveau ou des bras et des jambes);
  • la descendance de familles originaires des Premières nations ou d'origine hispanique, sud-asiatique, asiatique ou africaine;
  • l'accouchement d'un bébé d'un poids élevé;
  • un taux de glycémie élevé;
  • un taux de cholestérol élevé;
  • des antécédents de diabète gestationnel;
  • une infection par le VIH;
  • des désordres mentaux (par ex. le trouble bipolaire, la dépression, la schizophrénie);
  • une apnée obstructive du sommeil;
  • le syndrome des ovaires polykystiques;
  • un prédiabète ou une anomalie de la glycémie à jeun;
  • l'usage de certains médicaments (par ex. des corticostéroïdes, comme la prednisone, certains médicaments antipsychotiques, certains médicaments antiviraux contre le VIH).




Symptômes et Complications

Les personnes atteintes du diabète de type 1 qui ne reçoivent pas de traitement urinent fréquemment et ressentent le besoin de boire constamment. Elles se sentent habituellement très fatiguées et perdent beaucoup de poids, malgré un apport alimentaire normal ou excessif.

Les symptômes du diabète de type 2 apparaissent habituellement de façon progressive. Les personnes atteintes d'un diabète de type 2 et dont la glycémie n'est pas maîtrisée ont souvent une soif légère, mais persistante. Elles urinent fréquemment, ressentent souvent une légère fatigue et se plaignent d'une vision trouble. Beaucoup de femmes atteintes de cette affection ont des infections à levures vaginales répétées.

Le diabète joue un rôle d'une importance majeure dans la survenue d'une maladie cardiaque, la principale cause de décès au Canada. Il constitue aussi la cause la plus importante de cécité et de maladie rénale parmi les adultes. Les aînés atteints de diabète risquent 2 fois plus d'avoir une pression artérielle élevée que ceux qui ne font pas de diabète.

Les personnes atteintes de diabète sont également beaucoup plus susceptibles de subir des amputations du pied ou d’autres parties de la jambe à cause de problèmes circulatoires. Enfin, on estime que 30 % à 50 % des hommes atteints de diabète souffriront d'un dysfonctionnement érectile à un moment donné.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens