22 DÉCEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Sign Up

Kératose actinique

(Lésion cutanée précancéreuse, Kératose solaire, Kératose sénile)

Description

La kératose actinique (KA) est une lésion qui se forme aux dépens d'une peau endommagée par le soleil. Les lésions ont l'aspect de petites plaques squameuses et apparaissent sur les parties du corps soumises à une exposition chronique au soleil, comme le visage, les oreilles, les bras et les mains, et le cuir chevelu chez les chauves.

La KA est une affection précancéreuse qui ne touche que les couches superficielles de la peau (épiderme). Les rayons solaires ultraviolets (UV) endommagent la peau et, si elles ne sont pas traitées, 10 % des lésions de kératose actinique peuvent aussi évoluer en une forme de cancer de la peau appelé épithélioma malpighien spinocellulaire. Par ailleurs, lorsqu'elle est décelée tôt, la KA se traite facilement.

La KA est plus répandue chez les personnes à la peau claire. Elle est présente chez 15 % de la population de l'Amérique du Nord et de l'Europe. C'est en Australie qu'on retrouve le plus fort taux de KA au monde.

Causes

Les rayons ultraviolets (UV) du soleil, de même que le bronzage obtenu au moyen lampes commerciales ou de lits de bronzage sont les principales causes de KA. En effet, les rayons UV peuvent causer une altération du matériel génétique des cellules de la peau. La mutation de certains gènes a pour effet d'entraîner une croissance anormale des cellules qui provoque la formation de lésions. Certaines données indiquent qu'il existe un lien entre les infections par le virus du papillome humain (VPH) et la KA, mais il n'est pas encore prouvé.

Parmi les facteurs de risque de la KA, on retrouve :

  • l'âge (plus de 60 ans) – la KA peut survenir à tout âge, mais le risque augmente avec l'exposition au soleil;
  • une immunosuppression – la capacité de l'organisme à reconnaître et combattre les cellules anormales est réduite quand le système immunitaire est affaibli (par ex. par des médicaments qui empêchent le rejet d'un greffon ou par une chimiothérapie, ou le SIDA), les cellules dont les gènes ont été modifiés peuvent alors croître et former des lésions;
  • le sexe – les hommes tendent à travailler plus souvent à l'extérieur et à avoir une plus grande exposition au soleil que les femmes;
  • une peau peu foncée – tout comme les personnes aux cheveux roux ou blonds et celles dont la peau a tendance à brûler;
  • l'exposition au soleil – les personnes qui travaillent à l'extérieur sont plus exposées au soleil et courent un risque plus élevé.




Symptômes et Complications

Les lésions de la KA ont l'aspect de petites plaques squameuses plates ou légèrement surélevées. Leur couleur varie beaucoup entre la teinte normale de la peau au brun rougeâtre. Elles ont un diamètre d'environ 3 mm à 10 mm et peuvent s'agrandir graduellement. La peau qui entoure la lésion montre d'autres signes de dégâts causés par le soleil comme des taches foncées, des vaisseaux sanguins éclatés et une coloration jaunâtre.

Avec le temps, les lésions de la KA risquent de s'épaissir et durcir. Il arrive que leur couleur passe du rouge au brun. Quelques fois, une excroissance en forme de cône apparaît au niveau de la lésion; ce phénomène est appelé corne cutanée.

La KA siège habituellement sur le visage, mais en fait les lésions peuvent apparaître sur n'importe quelle partie du corps qui a été exposée de façon chronique au soleil, comme les bras, les jambes et le dos des mains. Chez les adeptes des bains de soleil, par exemple, ces lésions sont parfois présentes sur d'autres parties du corps.

La complication la plus grave de la KA est le cancer de la peau. Si la lésion kératosique envahit la couche profonde de la peau (derme), elle est alors classée comme un épithélioma malpighien spinocellulaire, une forme de cancer. S'il reste intraité, le cancer peut s'étendre aux tissus environnants et même se propager à d'autres régions du corps. Les lésions surélevées, qui ont un aspect plus rouge et plus ferme que les autres lésions risquent davantage de devenir cancéreuses. La présence de ces lésions est habituellement un indicateur de l'exposition totale aux rayons UV, celle-ci étant directement associée à une augmentation du risque de cancer de la peau. À cause de la forte association entre la KA et le carcinome spinocellulaire, plusieurs médecins estiment que cette affection est précancéreuse. Si on ne traite pas les lésions de KA, environ 1 sur 10 d'entre elles évoluera en un cancer.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens